Magique : les décors cartoon de "L'Heure espagnole" de Ravel à l'Opéra de Lyon

Publié le 21/11/2018 à 16H58
La farce de Maurice Ravel mise en lumière par Grégoire Pont

La farce de Maurice Ravel mise en lumière par Grégoire Pont

© Michel Cavalca

La dernière production de l'Opéra de Lyon, "L'Heure espagnole" de Maurice Ravel a conquis le public. Ce spectacle fait appel aux techniques de l'animation avec des décors dessinés qui rappellent les cartoons en noir et blanc des années 30. Rencontre avec l'auteur de cette féerie visuelle : l'animateur et illustrateur Grégoire Pont.

Il est connu du grand public comme illustrateur jeunesse avec sa série "Les Excalibrius" publiée dans le magazine Toboggan ou ses animations pour Presto, magazine de France 2 consacré à la musique savante. Car Gregoire Pont est aussi mélomane. L'opéra de Lyon lui a confié la conception visuelle de sa dernière production : "L'Heure espagnole". L'illustrateur a signé chacune des images qui donnent vie à cette farce musicale signée Maurice Ravel. 

Comme dans les livres pop-up

Précises et poétiques, les images animées sont en parfaite adéquation avec la musique. "On a fait un désign qui ressemble aux films burlesques ou aux vieux cartoons des années 20, un monde très noir et blanc, explique Grégoire Pont. On s'est servi des écrans pour faire des décors un peu comme du papier découpé. Comme dans les livres pop-up."

Pour le public qui ne connait pas l'opéra c'est une première introduction idéale car il se passe plein de choses. La pièce est très drôle.

Grégoire Pont
Grégoire Pont a travaillé pendant un an sur les trois cents animations qui rythment ce spectacle d'une heure. Le metteur en scène James Bonas rêvait, grâce à lui, de transformer l'œuvre de Ravel en un opéra-cartoon. "L'univers de 'L'Heure espagnole' est comme une petite farce, une fable, et l'animation est un outil fantastique pour explorer la folie des personnages," s'enthousiasme James Bonas.   
 
Rarement l'opéra aura été aussi drôle et coloré. Le public peu habitué à tant d'effets et de technologie en est ressorti conquis.