La "Création" de Haydn au festival Musique cordiale de Montauroux

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 14/08/2015 à 15H55
La "Création" de Haydn à Montauroux (Var)

La "Création" de Haydn à Montauroux (Var)

© France 3

Montauroux est un petit village du Var perché sur un promontoire. Depuis 11 ans, il propose un festival de musique. Festival peu important en chiffres mais exigeant sur le plan musical. Jeudi 13 août, des artistes venus de toute l’Europe ont présenté "La création" de Haydn.

Reportage : Olivier Chartier-Delègue, Virginie Danger, Marc Daniel et Dominique Roux

https://videos.francetv.fr/video/NI_486597@Culture

La "Création" de Haydn est un oratorio de Haydn qui impose la présence d’orchestre baroque, de chœurs et de solistes. Tous sont disponibles pendant deux semaines dans ce petit village du Var. Ce sont des musiciens venus de toute l’Europe qui travaillent des partitions aussi bien baroques que romantiques.
"La Création", un oratorio de Haydn

"La Création", un oratorio de Haydn

© France 3
Le festival qui a misé dès le départ sur l’exigence, ne se refuse aucune possibilité d’exploration. "C’est une réunion de musiciens professionnels qui acceptent de passer deux semaines dans cette région de France d’une beauté inouïe" explique Pippa Pawlik, directeur artistique du festival.
Le ténor Andrew Staples, à droite

Le ténor Andrew Staples, à droite

© France 3
Pour cette "Création", le festival Musique Cordiale avait invité, pour jouer le rôle de l’ange, le ténor Andrew Staples, heureux de chanter dans des lieux d’importance différente : "La veille, raconte-t-il, j’étais à Edimburg devant 2000 personnes, ce soir devant quelques centaines et demain pour un récital, ce sera devant cinquante personnes seulement".
Le festival Musique Cordiale ne joue pas sur de gros volumes de public ou de salles mais se veut élitiste dans son exigence musicale. Ce qui, paradoxe élégant, n’exclut pas la légèreté.