Frisson nordique au festival baroque de Sarrebourg

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 08/07/2015 à 15H36
Archives Festival de Sarrebourg

Archives Festival de Sarrebourg

© PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN

Le festival international de Sarrebourg débute aujourd’hui pour sa 28ème édition. Cette année, dans le cadre des rencontres musicales de Saint Ulrich, la Moselle résonnera du 8 au 12 juillet aux airs baroques des pays baltes et nordiques.

Alors que le festival international de Sarrebourg approche à grands pas de son 30ème anniversaire, il se montre fidèle à sa marque de fabrique : la découverte et l’exploration d’influences musicales baroques venues d’ailleurs. Pendant des dizaines d’années, le festival de Sarrebourg a ainsi mis à l’honneur la musique baroque d’Amérique Latine. Cette année en revanche le festival migre vers le nord, jusqu’aux côtes de la mer Baltique.

Reportage : P. Germain / T. Ganay / A. Thiery / A. Parvillez

https://videos.francetv.fr/video/NI_112507@Culture


Cette nouvelle édition du festival international de Sarrebour, dont le thème est intitulé  « Trajectoires baroques de la Baltique à l’Adriatique », est organisé en partenariat avec le festival norvégien de musique baroque de Trondheim. L’ensemble norvégien "Trondheim Barokk" joue pour la toute première fois en France dans le cadre de ce festival. Son fondateur de 35 ans, Martin Wahlberg, est originaire de Norvège. A l’occasion du lancement du festival, ce soir à 20h30, il prête son ensemble à Sigiswald Kuijken, norvégien également.

Sous sa direction, "Trondheim Barokk" fera vibrer ses auditeurs avec trois cantates célébrant les victoires de l’archange Saint-Michel contre Satan. Jeudi, "Les Traversées Baroques" dirigées par Etienne Meyer proposeront « Un novateur à Dantzig », tandis que vendredi l’ensemble flamand "Grandelavoix" interprètera « Les larmes des aveugles ».

Ces concerts auront lieu chaque soir dans un lieu différent, comme l’église Saint Martin de Hoff, l’église protestante ou encore l’église de Hesse, alliant ainsi variété des cadres à la diversité de la musique baroque.