Alexandre Tharaud enchante le monastère de Cimiez au Nice Classic Live

Mis à jour le 26/07/2018 à 09H39, publié le 26/07/2018 à 09H37
Alexandre Tharaud lors de son récital au Nice Classic Festival dans le cloître de Cimiez

Alexandre Tharaud lors de son récital au Nice Classic Festival dans le cloître de Cimiez

© France 3 / Culturebox

Jusqu'au 5 août 2018, le Nice Classic Live enchante les collines de Cimiez. Une 61e édition placée sous le signe de l'excellence avec des interprètes de renommée internationale. Le pianiste Alexandre Tharaud a fait résonner les notes de Malher dans le cloître du monastère.

C'est un lieu unique où les murs et les sons se répondent. Durant deux semaines, le cloître du monastère de Cimiez se transforme en salle de concert à ciel ouvert  Le "Nice Classic Live"  propose onze concerts interprétés par des artistes de renommée internationale dont Renaud Capuçon, Emmanuel Ceysson ou Jean-François Heisser. Le pianiste Alexandre Tharaud a offert une soirée intimiste autour du répertoire de Malher, Couperin, Satie et quelques surprises. 

Reportage : France 3 Côte d'Azur - O. Chartier-Delègue / Y. Fournigault / P. Millois / A. Taba

https://videos.francetv.fr/video/NI_1270389@Culture

Malher et Gershwin sous les doigts d'Alexandre Tharaud 

Sous les doigts d'Alexandre Tharaud, les notes de Gustav Malher s'envolent et la réverbération des pierres du cloître restitue un son mat assez unique. "C'est très étrange la relation qu'un interprète peut avoir avec un compositeur. C'est très tactile et physique, on se renifle comme deux chiens et on s'observe", confie le musicien. Perfectionniste, méticuleux, Alexandre Tharaud aime aussi la fantaisie et s'autorise quelques explorations extra-classiques. Il a offert au public de Cimiez une improvisation autour du répertoire de Gershwin.
Alexandre Tharaud Nice Classic Festival © France 3 / Culturebox

Un lieu magique

Le cloître de Cimiez (IXe siècle) se prête admirablement à la musique classique et aux concerts de plein air. Entouré d'une nature généreuse sur les hauteurs de Nice, cette fameuse colline connue pour son festival de jazz, le lieu respire la contemplation et le calme. "C'est un lieu d'autant plus magique quand la nuit tombe, souligne Marie-Josèphe Jude, directrice artistique du festival. Il y a une acoustique formidable, la réverbération du son y est très agréable pour les musiciens et pour le public."
Le monastère de Cimiez à Nice

Le monastère de Cimiez à Nice

© MAXPPP
-> A suivre encore au Nice Classic Festival : 

- mercredi 25 : concert de l’Orchestre Philharmonique avec Philippe Bernold à la direction et flûte.
- jeudi 26 : Benjamin Levy et l’Orchestre de Cannes PACA
- vendredi 27 : musique de chambre avec Mozart, Berg, Schumann, Debussy, Schubert par Jean-François Heisser (piano), Patrick Messina (clarinette), Boris Garlitsky (violon) et Lise Berthaud (alto).
- dimanche 29: Midi-Minuit de l'académie
- lundi 30 : récital violon-piano avec Renaud Capuçon et G.Bellom
- mardi 1er août : théâtre et musique, "Destin des femmes" avec la comédienne Marianne Denicourt 
- vendredi 3 : concert de Chausson par le Quatuor Rosamonde 
-samedi 4: Hortense Cartier-Bresson au piano
- dimanche 5: la Nuit du piano, un marathon de 7 pianistes.