K-pop et Kim-pop réunies dans deux concerts communs historiques à Pyongyang

Par @Culturebox
Mis à jour le 04/04/2018 à 09H44, publié le 04/04/2018 à 09H25
Sur la scène du Ryugyong Jong Ju Yong Gymnasium de Pyongyang, les artistes sud et nord-coréens main dans la main le 3 avril 2018.

Sur la scène du Ryugyong Jong Ju Yong Gymnasium de Pyongyang, les artistes sud et nord-coréens main dans la main le 3 avril 2018.

© KOREA POOL / AFP

Un double concert pour "un printemps de paix", selon Kim Jong Un, destiné aux deux Corées. Des artistes du Nord et du Sud se sont tenus par la main et ont chanté ensemble à Pyongyang le 1er avril, en présence du dirigeant nord-coréen, et le 3 avril lors d'unsecond concert qui s'est achevé par une ovation debout de milliers de spectateurs assistant à cet événement rarissime empreint d'émotion.

Les stars sud-coréens de la K-pop sont rentrées le 4 avril en Corée du Sud après deux concerts dans la capitale du Nord cette semaine. Le double concert, le premier d'artistes sud-coréens en Corée du Nord depuis plus de dix ans, survient en pleine période de détente dans la péninsule après deux années d'escalade due aux essais nucléaires et balistiques de Pyongyang, peu avant la tenue d'un sommet inter-coréen prévu en avril.

Le premier concert en présence de Kim Jong-Un

Le premier concert s'est déroulé dimanche 1er avril au Grand théâtre de Pyongyang Est en présence de Kim Jong-Un, accompagné de son épouse Ri Sol Ju. C'est la première fois que le dirigeant nord-coréen assiste à un spectacle sud-coréen dans la capitale. On l'y a vu frapper dans ses mains en rythme sur certains des morceaux. Il a aussi pris des photos avec les chanteurs après le spectacle. "Notre cher camarade dirigeant a dit qu'il était ému de voir son peuple approfondir sa compréhension de la culture populaire sud-coréenne et applaudir avec sincérité", a déclaré l'agence de presse nord-coréenne KCNA.

Le public nord-coréen a même entonné certaines chansons avec les artistes sud-coréens avant de leur présenter des bouquets de fleurs à la fin du spectacle. Le concert de dimanche était donné sous le titre "Le printemps arrive". Parmi les invités figurait la rock star Yoon Do-hyun, le groupe de chanteuses de K-pop Red Velvet, le chanteur Cho Yong-pil et les chanteuses Lee Sun-hee et Baek Ji-young.

Un printemps de paix

Le concert a apporté "un printemps de paix" aux deux Corées, a déclaré Kim Jong-un qui a présenté ses voeux d'un "automne prospère", rapporte KCNA. Sur une photo diffusée par l'agence de presse, on voit Kim Jong-un s'adresser directement aux membres du groupe Red Velvet, qui sont suivies par plus de 4,6 millions d'abonnés sur Instagram.
Après le concert, Kim Jong-un s'adresse directement aux membres du groupe de K-pop Red Velvet.

Après le concert, Kim Jong-un s'adresse directement aux membres du groupe de K-pop Red Velvet.

© KCNA VIA KNS / AFP
La chanteuse Seohyun, qui travaille en ce moment avec le groupe sud-coréen Girls' Generation, a chanté une chanson du Nord, "Le saule bleu". Elle a donné un concert en solo en février à Séoul avec l'orchestre Samjiyon de Corée du nord. Le chanteur Cho Yong-pil, 68 ans, a chanté plusieurs de ses succès. Il avait donné un concert en solo à Pyongyang en 2005. Depuis, il n'y avait plus eu d'autre concert d'un artiste sud-coréen en Corée du Nord avant celui de dimanche.

Outre le concert, une équipe sud-coréenne de taekwondo a ait une démonstration dimanche à Pyongyang, qui a attiré quelque 2.300 Nord-Coréens, dont Choe Hwi, le président du comité national d'orientation des Sports.

La réunification chantée en choeur

Au cours du second concert mardi soir dans une salle comble d'une capacité de 12.000 places au complexe multisports de Ryugyong Jong Ju Yong à Pyongyang, l'orchestre nord-coréen Samjiyon a rejoint sur scène les stars sud-coréennes de la K-pop sous un tonnerre d'applaudissements. "Les artistes ont chanté le désir ardent de leurs compatriotes pour une réunification nationale main dans la main", a rapporté l'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA. Kim Jong-Un, qui avait fait une apparition surprise en compagnie de son épouse au premier concert, n'a pas assisté au second événement mardi.
3 avril 2018, stade Ryugyong Jong Ju Yong de Pyongyang : "We are one" chanté en commun par lers différents artistes selon ce qu'a rapporté l'agence nord-coréenne KCNA. 

3 avril 2018, stade Ryugyong Jong Ju Yong de Pyongyang : "We are one" chanté en commun par lers différents artistes selon ce qu'a rapporté l'agence nord-coréenne KCNA. 

© KCNA VIA KNS / AFP
Le public a réagi avec enthousiasme le 3 avril quand des chanteuses des deux pays ont interprété ensemble "Paektu et Halla sont ma patrie", une chanson nord-coréenne patriotique sur la réunification. Le show a atteint son point d'orgue quand tous les musiciens ont chanté ensemble la chanson du Nord "On se reverra" et une chanson coréenne connue par les enfants "Notre souhait c'est la réunification", accueillie par une ovation debout de plus de dix minutes. "Je pense que la prestation était un succès", a déclaré Hyon Song Wol, directeur de la troupe d'artistes du Nord, après la prestation. "Les chanteuses du Sud ont particulièrement bien réussi et fait un sans faute, même si elles n'avaient qu'une demi-journée pour répéter", a-t-il ajouté.

Techniquement toujours en guerre

Les deux Corées, qui sont techniquement toujours en conflit depuis la fin de la guerre en 1953, ont expérimenté une détente importante dans leurs relations depuis les J.O. de Pyeongchang où les délégations des deux pays ont défilé sous un drapeau unifié à la cérémonie d'ouverture. Cette détente, qui s'est traduite par un certain nombre d'échanges, a permis de fixer une date pour le premier sommet entre les deux pays depuis plus de dix ans. Il aura lieu le 27 avril.