Disparition de la chanteuse Patti Page

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/01/2013 à 16H24, publié le 03/01/2013 à 09H58
La chanteuse Patti Page en 1958

La chanteuse Patti Page en 1958

© AP / Sipa

La chanteuse américaine Patti Page, dont Line Renaud avait repris en français l'un des titres les plus célèbres, "Le chien dans la vitrine", est morte mardi soir à 85 ans en Californie, a annoncé mercredi son porte-parole. Elle avait également interprété de très jolies ballades.

Michael Glynn a précisé à l'AFP que Patti Page vivait depuis quelques mois dans une maison de retraite d'Encinitas, au nord de San Diego. La chanteuse américaine, malade depuis plus de deux ans, a probablement succombé à une crise cardiaque, selon le porte-parole, même si la cause officielle de la mort n'est pas encore connue. Patti Page : "With my eyes wide open, I'm dreaming"
Patti Page en 1950... puis en 1998.
Née le 8 novembre 1927, originaire de Tulsa, en Oklahoma, Patti Page (de son vrai nom Clara Ann Fowler), avait enregistré 50 albums et vendu plus de 100 millions de disques, au cours d'une carrière débutée en 1947. Elle est l'une des artistes féminines ayant vendu le plus de disques au XXe siècle. Parmi ses tubes, figure la très belle ballade "Tennessee Waltz" (1950), qui connut un immense succès en son temps, ou "With my eyes wide open, I'm dreaming". Patti Page : "The Tennessee Waltz"
Un grand succès de la chanteuse disparue, enregistré en 1950
L'un de ses titres les plus célèbres, "(How much is) that Doggie in the Window", numéro un des ventes aux Etats-Unis en 1952, avait été repris par Line Renaud sous le titre "Le chien dans la vitrine", dans une adaptation de son époux Loulou Gasté. Patti Page : "(How much is) that doggie in the window" (1952)
Le tube de Patti Page qui sera repris par Line Renaud.
Et la reprise... "Le chien dans la vitrine", par Line Renaud
La reprise française de la chanson de Patti Page, dans les années 1950. Roger Carel revendiquait être l'auteur des (très réalistes) aboiements.
Patti Page devait recevoir un trophée pour l'ensemble de sa carrière lors de la cérémonie des Grammy Awards en février prochain, à l'instar du musicien indien Ravi Shankar, mort le 11 décembre dernier à 92 ans, et qui vivait lui aussi à Encinitas.
Patti Page en 1958

Patti Page en 1958

© AP / Sipa