Décès du chanteur-chirurgien Enzo Jannacci

Par @Culturebox
Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Publié le 30/03/2013 à 14H13
Enzo Jannacci  en concert

Enzo Jannacci  en concert

© DR

Le chanteur-auteur-compositeur Enzo Jannacci, précurseur du rock en Italie et figure très renommée du monde de la chanson est mort d'un cancer vendredi soir à Milan (nord), à l'âge de 77 ans, ont annoncé les journaux samedi.

Ami de chanteurs plus célèbres à l'étranger comme Adriano Celentano et Paolo Conte, Vincenzo Jannacci, qui a exercé aussi toute sa vie comme chirurgien du coeur, a été l'un des protagonistes de la scène musicale italienne à partir de la fin de la seconde guerre mondiale.
Enzo Jannacci chante Vengo anch'io no tu no
Ce Milanais né le 3 juin 1935 qui chantait souvent en dialecte, fut d'abord l'un des chefs de file du cabaret italien et était l'auteur d'une trentaine d'albums et de nombreuses musiques pour le théâtre, le cinéma (il avait travaillé avec Mario Monicelli, Marco Ferreri, Lina Wertmuller et avait même joué dans des films) et la télévision.
Il est considéré comme l'un des pionniers du rock italien aux côtés de Celentano, Luigi Tenco, Little Tony et Giorgio Gaber, qu'il connaissait depuis le lycée et fut son partenaire musical pendant plus de 40 ans.
Après des études classiques et un doctorat en médecine, il avait travaillé en Afrique du Sud et aux Etats-Unis. Après avoir étudié le piano au conservatoire, il avait très tôt découvert le rock'n roll mais c'était aussi un musicien jazz capable de jouer Chet Baker.
Enzo Jannacci chante El portava i scarp del tennis
Son style était marqué par une inspiration surréaliste et ironique avec une attention dans les textes aux milieux les plus marginaux. Parmi ses chansons les plus connues, "Vengo anch'io no tu no", "La Canzone intelligente", "Ho Visto un Re" (duo avec le prix Nobel de littérature Dario Fo), "L'Armando" et "Il Poeta e il Contadino" et "El portava i Scarp del tennis", sur un clochard chaussé de tennis.
"Cher ami, fou, génial, combien de journées de bonheur, de rires. Quelles belles années nous avons vécues ensemble. Tu t'en es allé et avec toi une partie de ma vie", a écrit sur son compte twitter la célèbre interprète italienne Ornella Vanoni, 78 ans, en hommage à Enzo Jannaci.