Une star de la pop nord-coréenne s'encanaille à Séoul pour préparer l'ouverture des JO

Mis à jour le 21/01/2018 à 16H55, publié le 21/01/2018 à 16H48
Hyon Song Wol arrive à Gangneung en Corée du Sud dimanche 21 janvier

Hyon Song Wol arrive à Gangneung en Corée du Sud dimanche 21 janvier

© Sipa

La figure de proue de Moranbong, groupe de pop nord-coréen entièrement féminin, est en Corée du Sud ce week-end pour préparer les spectacles culturels des prochains jeux Olympiques.

Une ancienne petite amie de Kim Jong-Un

Hyon Song-Wol, qui a la réputation d'être une ancienne petite amie du numéro un nord-coréen Kim Jong-Un, dirige une équipe avancée de sept membre chargée d'inspecter les sites prévus pour les artistes en lien avec les jeux à Séoul et Gangneung. 
La figure de proue de Moranbong, groupe de pop nord-coréen en visite au Sud

La figure de proue de Moranbong, groupe de pop nord-coréen en visite au Sud

© Sipa

La Corée du Nord a accepté la semaine dernière de participer aux jeux de Pyeongchang, qui se tiennent à tout juste 80 kilomètres au sud de la Zone démilitarisée (DMZ) qui divise la péninsule, moment d'apaisement dans les tensions alimentées par les programmes nucléaire et balistique nord-coréens.

Moranbong, formation de dix membres, a bouleversé la scène musicale nord-coréenne avec ses interprétations de succès occidentaux comme "My Way" ou la chanson-titre du film "Rocky", joués sur des violons électriques. Sa venue en Corée du Sud à suscité une vive émotion et de grands mouvements de foule. 

Les spectacles organisés pour les JO seront les premiers du genre depuis 2002, lorsque Pyongyang avait envoyé à Séoul une cohorte de 30 chanteurs et danseurs pour une manifestation en faveur de l'unification.

Un seul défilé pour les deux Corées

Les deux Corées sont convenues de défiler ensemble sous une bannière unifiée -- la silhouette bleu pâle de la péninsule toute entière -- à la cérémonie d'ouverture des JO le 9 février et de constituer une équipe conjointe pour le hockey sur glace féminin.