Oops ! Darling, rencontre réussie de la soul, du jazz et du rap

Par @Culturebox
Mis à jour le 14/03/2014 à 09H52, publié le 21/02/2014 à 18H09
Oops ! Darling au grand complet 

Oops ! Darling au grand complet 

© DR

Amateurs de groove et de belles mélodies, à vos casques pour découvrir Oops ! Darling , un groupe lyonnais qui ose mêler la précision des violons, le chaloupé de la soul et le verbe bien timbré du rap, le tout dans un premier EP 5 titres baptisé "Harlem", à découvrir d'urgence.

La première chose qui interpelle dans Oops ! Darling, c’est justement le nom Oops ! Darling. On se dit que derrière un nom de groupe aussi original, léger et dansant comme une bulle de champagne, doit se cacher un projet intéressant. 
Un EP 5 titresà la fois élégant et très groovy

Un EP 5 titresà la fois élégant et très groovy

© DR
Ca commence très fort avec le premier titre de l’EP, "Crazylilfunkyluv". Deux violons ouvrent la danse de manière très sobre, sur une note répétitive. Vient ensuite la voix, claire, qui se met au diapason des cordes. Puis le rythme arrive, basse, batterie et choeur. La mélodie est lancée, bien chaloupée, chaude et dansante et avec elle, la voix change aussi, plus grave, plus proche du phrasé rap. En un titre, plusieurs univers, et surtout l’ADN d’Oops ! Darling à savoir un mélange très bien dosé de soul, jazz, hip-hop et rap. Ici, pas de cloison entre les styles.

Ecouter "Crazylilfunkyluv"

Parfaite illustration de cette capacité à passer d’un univers à l’autre, « Harlem » où le groove vous emporte dès le début du titre, suivi des violons qui donnent un son vraiment original. Quant à la voix de Telep, elle a parfois des accents de Marvin Gaye, mais surtout une aisance folle à passer du chant mélodique au phrasé saccadé du rap.
Clip "Harlem" Oops ! Darling
Sur « Between us », difficile de ne pas penser à Jamiroquaï (une influence revendiquée par le groupe), c’est extrêmement efficace. 
 
Ecouter "Between us" 

« After the storm” est le plus rap de tous les titres, avec en ligne de fond l’amorce du tube de Suzanne Vega, « Tom’s diner ».

Ecouter "After the storm"
Oops ! Darling lors de leur concert au Toï Toï à Villeurbanne le 22 février

Oops ! Darling lors de leur concert au Toï Toï à Villeurbanne le 22 février

© Robin Chabert
Qui sont ils ?

Oops ! Darling, ce sont deux violonistes (Caroline Cuzin et  Marie Hottier), une section bass- batterie (Arnaud Jourdy et Christophe Durand) et un chanteur (Telep). Tout ce petit monde (basé à Lyon) joue ensemble depuis à peine deux ans. Mais si le projet est jeune, ses membres ont comme on dit de la « bouteille » côté musique. Tous sont en effet musiciens professionnels depuis plus de quinze ans, chacun dans des univers différents. Caroline et Marie étaient membres de La Tropa, trio chanson française/violon qui fut Révélation Printemps de bourges 2003 avant de faire les première parties de M pour sa tournée « Qui de nous deux » puis de se séparer en 2007.
Les deux violonistes, Marie Hottier ( à droite) et Caroline Cuzin (au centre) et le chanteur Telep

Les deux violonistes, Marie Hottier ( à droite) et Caroline Cuzin (au centre) et le chanteur Telep

© Robin Chabert
Faire quelque chose de festif

C'est lors d’une scène commune qu'elles ont rencontré le chanteur franco-camerounais Telep. « On a aimé sa voix, la grande richesse de son timbre, sa rythmique et en plus, c’est un mec super ! » raconte Caroline Cuzin. Quant à Arnaud Jourdy et Christophe Durand, tous deux viennent du jazz. Les cinq musiciens ont ensuite mis en commun leur expérience, « on est partis à l’aventure, sans trop savoir où on allait mais avec une envie commune : faire quelque chose de festif et qui donne envie de danser », explique encore Caroline. 
oops darling 4 © Robin Chabert
L'élégance du jazz et le flow du rap

Envie largement satisfaite. Difficile d'écouter cet EP sans avoir envie de rythmer le tout d'un claquement de doigt ou d'une légère rotation du bassin ! Mais il y a aussi quelque chose de « classe » dans la musique de Oops ! Darling (peut-être la présence des violons), une élégance chaleureuse qui au lieu de vous tenir à distance, vous emporte avec elle, vous séduit parce qu’elle sait « s’encanailler » au contact du rap et du hip-hop.

On attend donc avec impatience un album complet et pour patienter, on pourra toujours aller les voir sur scène où le groupe donne toute la mesure de son talent et de son groove.
Un groove qui se double sur scène d'un certain  sens de l'humour

Un groove qui se double sur scène d'un certain  sens de l'humour

© Robin Chabert
Oops ! Darling sera en concert le 22 février au Toï-Toï à Villeurbanne et le 28 mars au Jack Jack à Bron.