Père du trance-blues, l'Américain Otis Taylor chante de sa voix rocailleuse la souffrance et le racisme.

Après une longue traversée du désert et quelques creux dans sa carrière, Otis Taylor renaît depuis 1995 et enchaîne tournées et enregistrements en studio. Avec son timbre sombre qui donne à sa musique une émotion particulière, le blues man chante la pauvreté et le racisme du peuple américain.

La musique d'Otis Taylor est l'expression singulière d'une personnalité aux prises avec les réalités d'une communauté qui souffre ou a pu souffrir au sein de la société américaine. Possédé par les histoires poignantes qu'il évoque dans ses chansons, ce natif du Colorado est considéré comme l'inventeur du "trance-blues", un style à la fois caverneux et majestueux, qui mêle influences ouest-africaines, rythmes vaudous et notes folk et rock.

Otis Taylors aux Estivases d'Oléron en 2013 (reportage France 3)

https://videos.francetv.fr/video/NI_136517@Culture

Une musique s'appuyant sur une rythmique répétitive qui « fait rapidement perdre aux gens la notion du temps », comme l'expliquait Otis Taylor dans une interview à France 3 lors de son passage au festival So Blues en 2014. Cité de nombreuses fois aux Blues Music Awards, Otis Taylor est aussi à l'aise à la guitare, au bandjo, à la mandoline qu'à l'harmonica. 

Distribution

  • Date 14 février 2015
  • Durée 1h
  • Production Oléo Films
  • Formation Otis Taylor - Chant, Guitare / Anne Harris et Miles Brett – Violon / Todd Edmunds - Basse / Larry Thompson - Batterie
A lire aussi