Trans Musicales 2018 : 4 groupes psychédéliques à découvrir

Mis à jour le 30/11/2018 à 18H24, publié le 30/11/2018 à 18H23
Une image du clip "On The Run" du groupe viennois Press Yes, attendu aux Trans Musicales 2018.

Une image du clip "On The Run" du groupe viennois Press Yes, attendu aux Trans Musicales 2018.

© saisie écran

Les Trans Musicales de Rennes fêtent leurs 40 ans de défrichage du 5 au 9 décembre. Comme chaque année, le festival sans oeillères fait de la place à tous les styles mais ce sont les groupes psychédéliques, fous d'expérimentations, qui poussent le bouchon du brassage toujours plus loin. Quatre d'entre eux nous ont tapé dans l'oeil.

1.
AL-QASAR - Rock psychédélique arabe

Inspirés par la formidable scène pop psychédélique orientale qui fleurissait dans les années 70 en Turquie, en Iran et à Beyrouth, les six musiciens de Al-Qasar venus d’horizons divers (Tinariwen, Speed Caravan, Blaak Heat, Afrika Express etc) s’unissent pour remettre ce rock métis au goût du jour. Al-Qasar, qui se veut une attaque contre le sectarisme ambiant, mêle les guitares garage rock occidentales aux instruments orientaux tels que l’oud et les percussions touarègues. Dans ses textes, le chanteur marocain Simo Bouamar évoque la liberté, l’oppression, y compris des femmes, et les aspirations de la jeunesse. C’est puissant. Et en plus c’est vital.

Quand ? Samedi 8 décembre de 02h35 à 03h35 au Hall 3 du Parc Expo
A suivre en direct live sur Culturebox

2.
PRESS YES – Pop psychédélique

Derrière Press Yes se cache le songwriter et producteur viennois René Mühlberger. Sorti en mai, le premier album du groupe, "On the Run", déploie ses climats psychédéliques et ses mélodies pop où le soleil n’est jamais loin, qu’il s’agisse d’évoquer l’été ("Summertime" ), les enfants du soleil ("Children of the sun") ou la Californie ("California"), le tout à bord d’un van entre deux séances de méditation façon sixties. Mais c’est le single "On The Run" (ci-dessous) qui reste son meilleur harpon auditif à ce jour.

Quand ? Vendredi 7 décembre de 21h15 à 22h05 Hall 3 du Parc Expo
A suivre en direct live sur Culturebox

3.
KOMODO – Pop psyché sans frontières

Impossible de faire entrer Komodo dans une case, ou même deux. Le psychédélisme est bien commode. Il dit surtout le goût de l’expérimentation de ce groupe néerlandais emmené par Gino Bombrini et Tommy Ebben. A ce quintet (deux synthés, guitare, basse, batterie) invité aux Trans sur la foi de deux-trois morceaux (le premier album est pour bientôt), rien d’impossible. Monter du raga indien sur du surf rock et du hip-hop sur de la rumba ? Pas de problème. De ses nombreux voyages, Gino a rapporté des dizaines d’instruments locaux. Son studio en est rempli et il suffit de tendre la main lorsqu’ils composent pour apporter une touche world, toujours fraîche et inattendue. 

Quand ? Vendredi 7 décembre de 00h45 à 01h45 au Hall 3 du Parc Expo
A suivre en direct Live sur Culturebox

4.
THE PSYCHOTIC MONKS - Rock psyché noisy

"Dans le bruit jusqu’à la transe, du quasi chuchotement au cri, The Psychotic Monks évoluent à travers un psychédélisme noir." Voilà comment ce quatuor parisien (deux guitares, batterie, claviers et chant) se présente sur sa page Facebook. The Psychotic Monks, qui enchaînent les concerts depuis la sortie de leur premier album "Silence Slowly and Madly Shines" en avril 2017, ont marqué les esprits lors de leur passage à Rock en Seine cet été avec une performance bruitiste intense et un chanteur possédé donnant tout. "An Ascent to Confusion", une de leurs dernières sessions Live à voir ci-dessous, un set de deux morceaux "qui composent ensemble un poème de vingt minutes", en dit long sur cette poésie du chaos urgente et furibarde. Haut les coeurs !

Quand ? Samedi 8 décembre de 00h35 à 01h35 Hall 3 du Parc Expo
A suivre en direct Live sur Culturebox