"Sign O' The Times" : le concert filmé de Prince en 1987 projeté au cinéma le 23 novembre pour une date unique

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 23/11/2017 à 17H52, publié le 21/11/2017 à 12H47
Prince sur scène à Utrecht (Pays-Bas) durant son "Sign O' The Times Tour" le 21 juin 1987.

Prince sur scène à Utrecht (Pays-Bas) durant son "Sign O' The Times Tour" le 21 juin 1987.

© Rob Verhorst/Redferns/Getty Images

Le concert filmé de Prince à l’occasion de la tournée "Sign O’The Times" en 1987, est déjà sorti en DVD. Mais ce film montré en France brièvement dans les salles obscures il y a 30 ans refait un tour de piste sur grand écran : il est diffusé le 23 novembre à 20h dans 150 salles Pathé en France. L’occasion de revivre en bonne compagnie un des shows échevelés de Prince dans les années 80.

Un concert filmé sur la tournée européenne et à Paisley Park

Les fans le savent, eux à qui il ne reste que des souvenirs et quelques pirates pour sangloter : Prince n’aimait pas être filmé en concert. Il tiquait même pour les photos. En 1987, pour défendre son double album "Sign O’ The Times", son Altesse pourpre effectue une tournée en Europe (avec 4 Bercy complets) et, ses ventes de disques baissant aux Etats-Unis, décide de n’accorder à son pays qu’une poignée de concerts avec un peu de promotion via un film live capté sur la tournée.

A l’origine, le film devait être tourné durant ses différentes haltes à Rotterdam et Anvers (Belgique) en juin 1987. Mais la qualité des images et le son laissant à désirer, le Kid de Minneapolis enregistra un concert spécial, chez lui, dans ses studios de Paisley Park pour donner le change. Les images qui en sont tirées, qui le suivent beaucoup en plan serré, constituent l’essentiel du film, à 80%. Entrecoupé de quelques sketches et du clip "U Got The Look", il s'agit d'un film assez bancal, dont on sent toutes les coutures, qui ne prend pas même la peine d’instaurer une véritable continuité entre les titres. Pas grave : la maestria de Prince fait tout l'intérêt de ce film.

Le Kid de Minneapolis fait des étincelles

Prince y est au mieux de sa forme, à la fois entertainer majeur et fantastique musicien. Arrivé sur scène en combinaison patte d’eph’ orange et boots à talons hauts, il se change à plusieurs reprises. Car il ne s’économise pas : tourbillonnant, virevoltant, dansant lascivement sur le dos comme un vers sur le sol, mimant le sexe et faisant régulièrement le grand écart sans effort, accompagné de la danseuse Cat en mode go-go dancer.

Après sa rupture avec son groupe The Revolution resté à ses côtés durant une décennie, il est alors entouré d’une nouvelle formation provisoire, le "Lovesexy Band", avec de nouvelles têtes dont Sheila E à la batterie et toujours le super saxophoniste Eric Leeds. Bien entendu il joue de la guitare, y compris une guitare rouge acoustique inhabituelle, et chante comme un Dieu, passant des bombes funky "Housequake" ou "Hot Thing" aux ballades sensuelles telles que "Slow Love".

Le film, un des quatre dans lesquels on peut voir Prince - avec Purple Rain (1984), Under The Cherry Moon (1986) et Graffiti Bridge (1990) -, est projeté en version restaurée et avec un son remasterisé pour le cinéma.

A voir le 23 novembre à 20h dans 150 salles du réseau Pathé. (Entrée 14 euros)
Réservations en ligne sur Pathé Live

La setlist du film

Sign O' The Times
Play in the Sunshine
Little Red Corvette
Housequake
Slow Love
I Could Never Take The Place of Your Man
Hot Thing
Now's The Times
U Got The Look
If I Was Your GirlFriend
Forever in My Life
It's Gonna Be a Beautiful Night
The Cross