Les Anglais de Mount Kimbie en démonstration sur la scène du Pitchfork Music Festival !

Mount Kimbie est souvent considéré comme précurseur du mouvement post-dubstep depuis la sortie d'un premier album, "Crooks & Lovers" en 2010. Un duo envoûtant à (re)découvrir en live !

C'est en 2009, dans leurs chambres d'étudiants que Dominic Maker et Kai Campos créent un courant important de la musique électronique actuelle : le post-dubstep. Très en vogue depuis quelques années, ils portent en leurs noms les prémices de ce mouvement au sein duquel ils ne se retrouvent pas forcément. En effet, en 2010 avec l'album "Crooks & Lovers", Mount Kimbie suscite une certaine curiosité chez les mélomanes avec des compositions proches du dubstep, du hip-hop et de l'ambient. Le duo est véritablement difficile à catégoriser. Il faut attendre trois ans pour découvrir "Cold Spring Fault Less Youth", un deuxième album qui offre à Mount Kimbie un nouveau visage, moins électrique et plus chaleureux. Les deux amis intègrent des éléments plus acoustiques et notamment la venue d'un batteur pour les accompagner en live. C'est l'occasion pour Mount Kimbie d'explorer de nouveaux horizons et de s'éloigner d'une musique souvent considérée comme abstraite pour le grand public. Dans la lignée de James Blake ou de Burial, le duo refuse la standardisation en s'inspirant de la pop, du dubstep et du hip-hop pour créer des sonorités futuristes et électroniques.

Parfois, les musiciens font l’album que l’on n’attendait pas d’eux. Ils bazardent l’évidence et se concentrent sur un sentier jusqu’ici enseveli dans leur discographie. C’est ce qu’ont fait Dominic Maker et Kai Campos, alias Mount Kimbie, dans leur très beau et sensible deuxième album sorti cette semaine, Cold Spring Fault Less Youth.

Libération

 

(Re)plongez-vous dans cette collaboration du duo avec King Krule sur le titre "You Took Your Time" :

Distribution

  • Date 27 octobre 2016
  • Durée 15min
  • Production La Blogothèque