Nirvana poursuit le couturier Marc Jacobs pour violation du droit d'auteur

Publié le 03/01/2019 à 18H35
A gauche un sweat shirt de Nirvana porté par un fan en 2009 et un T-shirt de la collection Redux Grunge de Marc Jacobs en 2018.

A gauche un sweat shirt de Nirvana porté par un fan en 2009 et un T-shirt de la collection Redux Grunge de Marc Jacobs en 2018.

© PYMCA/UIG via Getty Images et Marc Jacobs

Des représentants du groupe de rock américain Nirvana attaquent en justice le créateur de mode américain Marc Jacobs pour violation du droit d'auteur. La récente collection de la marque, baptisée Redux Grunge, comprend plusieurs vêtements reprenant un logo de Nirvana, un smiley jaune sur fond noir, protégé par le droit d'auteur depuis 1991.

Selon la presse américaine, dont Forbes et TMZ, des représentants de Nirvana dénoncent l'utilisation sans autorisation de cette image protégée de Nirvana sur des vêtements (notamment T-shirt, sweat-shirt et chaussettes) de la marque Marc Jacobs. Ils estiment que l'utilisation de ces images, y compris pour faire la promotion de ces mêmes vêtements, "est intentionnelle".

L'idée est selon eux de faire que la collection baptisée Redux Grunge apparaisse plus authentiquement grunge, "en l'associant avec Nirvana, l'un des fondateurs de ce genre musical". La similarité est effectivement frappante, bien que les croix des yeux du logo de Nirvana aient été remplacées par M et J, les initiales de Marc Jacobs.

La plainte cite également l'utilisation par Marc Jacobs de références à Nirvana dans son plan marketing, notamment un clip du hit de 1991 "Smell Like Teen Spirit" dans un compte Tumblr de la marque et une image de Marc Jacobs lui-même portant un T-shirt barré des mots "Come As You Are", un autre hit du trio rock de Seattle.

La plainte considère ces actions comme "oppressives, frauduleuses et malveillantes", et assure qu'elle a causé à Nirvana "d'irréparables préjudices" et "menacé de diluer la valeur des licences de Nirvana". 

Les grands magasins Saks Fifth Avenue et Neiman Marcus sont également cités dans la plainte pour avoir commercialisé des vêtements qui violent les copyrights de Nirvana. 

Le groupe,  qui s'est séparé en 1994 après la mort de son chanteur et leader Kurt Cobain, demande des dédommagements financiers, l'arrêt de la vente de ces vêtements et l'arrêt de l'utilisation de références au groupe dans le matériel promotionnel de la marque.