MGMT prépare un album plus expérimental

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Publié le 29/01/2013 à 17H43
Benjamin Goldwasser et Andrew VanWyngarden = MGMT.

Benjamin Goldwasser et Andrew VanWyngarden = MGMT.

© Droits réservés

Sur la liste longue comme le bras des albums excitants à paraître ces prochains mois, il faut désormais ajouter celui de MGMT. Le tandem new yorkais prépare son retour, peut-être pour le mois de juin, avec un troisième disque sous forte influence électronique.

L'art de fausser compagnie au succès planétaire
Après avoir connu un succès mondial fulgurant dès leur premier album "Oracular Spectacular" en 2007 avec les hits "Kids", "Electric Feel" et "Time to Pretend", rien n'est allé de soi pour MGMT.

Le groupe frappait alors par sa maturité et par sa finesse mélodique pop psychédélique, augurant d'une formation majeure sur le long terme. Sauf que Andrew VanWyngarden et Ben Goldwasser, très investis mais lucides, ont plutôt mal vécu le cirque médiatique pour pop stars planétaires qui leur est tombé dessus.

Au second album, les deux musiciens ont semble-t-il cherché à semer la frange la plus volatile de leur public et mis un point d'honneur à ne pas se répéter. Moins accessibles, mais néanmoins très abouties, les chansons de "Congratulations",  album paru en 2010 et qui gagne à la réécoute, n'ont pas passé la rampe du grand public.
Aphex Twin et les disques de house
Pour le troisième, qui ne porte pas encore de nom,  Andrew et Ben ne semblent pas prêts à faire la moindre concession en vue de renouer avec le grand succès. Selon Rolling Stone, dont un journaliste leur a rendu visite en studio, MGMT compte même dérouter encore davantage son public de la première heure.

Au lieu de travailler avec leur groupe de scène, Andrew et Ben se sont enfermés en studio durant la majeure partie de 2012. Là, ils se sont livrés à de longues improvisations live dont ils ont retenu certaines séquences, redécoupées et mises en boucle. La construction des titres "reflète les disques de house et d'Aphex Twin qu'ils ont écouté récemment", écrit Rolling Stone.

Un alien dans la tête
"Nous n'essayons pas de faire de la musique que tout le monde comprend la première fois qu'ils l'entendent", explique Ben Goldwasser. De fait, outre ces nouvelles méthodes très électroniques, l'album contient des morceaux comme "Alien Days", où il est question selon Andrew de "ce sentiment d'avoir un alien parasitaire dans la tête, qui est aux commandes". Hum hum.

MGMT a également enregistré une version (qui leur va comme un gant) de "Introspection", un titre de garage rock obscur du groupe culte américain Faine Jade. "Le processus d'enregistrement était vraiment bizarre", raconte le co-producteur Dave Fridmann. "Alors nous avons juste fait une reprise pour dire "revenons un instant sur la planète Terre".