Lou Reed, une influence majeure sur le rock depuis près de 50 ans

Par @Culturebox
Publié le 28/10/2013 à 18H51
Lou Reed

Lou Reed

© Timothy Greenfield-Sanders/Light/PHOTOSHOT/MAXPPP

Déclencheur du punk rock", "pierre angulaire" d'une génération, inspiration pour quantité de musiciens héritiers de son "rock urbain": l'influence de Lou Reed, mort dimanche, dans le rock de ces dernières décennies est considérable, estiment les spécialistes.

"Pour moi, Lou Reed doit faire partir des quatre ou cinq plus grandes figures de l'histoire du rock. Mais ce n'est pas juste un héritier d'Elvis Presley. C'est quelqu'un qui a complètement rebattu les cartes, changé la donne, réouvert des possibilités", a dit à l'AFP le musicien français et ex-chanteur du groupe Kat Onoma, Rodolphe Burger, auteur en 2011 de l'album hommage "This Is a Velvet Underground Song That I'd Like To Sing".
Rodolphe Burger "This Is a Velvet Underground Song That I'd Like To Sing"
Figure mythique du rock

L'ex-leader du Velvet Underground et auteur de "Walk on the wild side" ou "Perfect Day", mort à l'âge de 71 ans, a irrigué le travail de plusieurs générations de musiciens, de David Bowie au Français Etienne Daho, restant une référence absolue dans le monde musical. "C'était un maître", a dit dimanche David Bowie sur sa page Facebook, tandis que Morrissey, ex-leader du groupe anglais The Smiths soulignait que "sa musique survivrait au temps". "Les mots et la musique de Lou Reed m'accompagnent", confiait Etienne Daho à la presse.

Très vaste, son influence s'est d'abord exercée sur les musiciens de sa génération, à commencer par David Bowie, fan du Velvet Underground qui, après la séparation du groupe, a produit l'album de Lou Reed "Transformer" en 1972, avec sa célèbre chanson "Walk on the Wild Side".
Bowie parle de Lou Reed
Pour le journaliste musical Olivier Cachin, Lou Reed, chanteur "vénéneux", est "vraiment la pierre angulaire de toute la génération qui a éclos au milieu des années 70. Toute la génération punk notamment peut se prévaloir de lui".

"Il a été le déclencheur du punk rock. Ce n'était pas un style de musique, c'était la prise du pouvoir dans le rock par des gens qui étaient des marginaux", renchérit le journaliste et écrivain Michka Assayas, auteur de plusieurs livres sur le rock. Pour lui, Lou Reed a "créé presque un genre de rock à lui tout seul", "urbain" et "décrivant le côté caché de la société".

"Enorme auteur"

Plus largement, Lou Reed "a eu une influence directe ou indirecte sur tout le rock un peu décadent des années 70, que ce soit David Bowie, Roxy Music, Brian Eno; ensuite le punk, le post-punk, la new wave et jusqu'au retour du rock dans les années 2000", déclare Jean-Daniel Beauvallet, l'un des rédacteurs en chef du magazine "Les Inrockuptibles".
Roxy Music "Love Is The Drug"
Parmi les raisons de cet héritage considérable, plusieurs citent le fait qu'avec des textes sombres, évoquant les drogues dures, la sexualité, la marginalité ou la difficulté de vivre, Lou Reed et le Velvet Underground, arrivés en pleine vague hippie du "flower power", ont été des déclencheurs qui ont amené le rock à un "âge adulte" avec un premier album paru en 1967. "C'est lui qui a fait basculer vraiment le rock de son côté adolescent et un peu insouciant à quelque chose de beaucoup plus sombre", insiste Olivier Cachin. "Il a contraint le rock à devenir un adulte", renchérit Jean-Daniel Beauvallet.
Lou Reed : "Perfect Day" (1972), en "session live" en 1998
Autre particularité: avec des textes poétiques, Lou Reed, "énorme auteur", pour son ami l'écrivain et éditeur Bernard Comment, a contribué à apporter une dimension littéraire nouvelle au rock. "Il a au fond inventé une sorte d'hybridation qui n'existait pas dans le rock avant lui, c'est-à-dire l'utilisation de formes de la chanson populaire avec des thèmes qui étaient plutôt des thèmes de la littérature d'avant-garde, expérimentale, provocatrice", explique Michka Assayas.