Les Rolling Stones ont enflammé Glastonbury

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 30/06/2013 à 19H18, publié le 30/06/2013 à 15H27
Les Rolling Stones le 29 juin 2013 sur scène à Glastonbury (Ron Wood, Mick Jagger, Charlie Watts et Keith Richards).

Les Rolling Stones le 29 juin 2013 sur scène à Glastonbury (Ron Wood, Mick Jagger, Charlie Watts et Keith Richards).

En 50 ans de carrière, les Rolling Stones ont fait plusieurs fois le tour de la planète et écumé les salles et festivals du monde entier. Mais ils n'avaient jamais joué au célèbre festival britannique de Glastonbury. Samedi soir, Mick Jagger et les siens ont rattrappé cette lacune en électrisant durant 2h30 les dizaines de milliers de festivaliers qui leur ont fait un triomphe.

"Ils nous ont finalement demandé de venir !"
A 21h40 le groupe fait son entrée sur la scène principale (Pyramid Stage). Arrivé de sa démarche féline, Mick Jagger, vêtu d'une veste verte scientillante, est en grande forme. Les Stones attaquent avec "Jumpin Jack Flash" et enchainent avec "It's Only Rock'n Roll". 

Là, Mick Jagger prend le ton de la confidence au micro devant 130.000 fans de toutes générations, rapporte le NME. "Je vais vous dire un truc. C'est super de faire ce concert. Après toutes ces années, ils nous ont finalement demandé de venir !". Une blague bien sûr : l'un des organisateurs du festival, Michael Eavis, les réclamait en vain à Glastonbury depuis des années. "Nous avons attendu longtemps que les Stones viennent jouer. De les avoir ici maintenant, c'est merveilleux", déclare-t-il d'ailleurs pour introduire le groupe sur scène.
Les Rolling Stones à Glastonbury le reportage du Telegraph
2h30 de tubes et le détournement de "Factory Girl"
Devant un public chauffé à blanc, les Rolling Stones ne boudent pas leur plaisir et se donnent à fond, enchaînant les tubes durant deux heures trente sans temps mort, de "Miss You" à "Start Me Up", en passant par "Gimme Shelter" et "Honky Tonk Woman".

Pour l'occasion, le groupe détourne une de ses chansons méconnues, "Factory Girl", transformée en "Glastonbury Girl", clin d'oeil aux fameuses bottes en caoutchouc que portent traditionnellement les festivalières de Glastonbury, connu pour sa météo pluvieuse et sa gadoue tenace. Empoignant une guitare acoustique, Mick Jagger assure au micro qu'il a écrit ces nouvelles paroles "dans la nuit".

Mick Taylor et le phénix
Les effets spéciaux et autres attirails pyroctechniques habituels de leurs concerts étaient aux abonnés absents sur ce show. Mais sur "Sympathy for the devil", pour lequel Jagger arborait une longue cape de fourrure, un phenix géant mécanique aux ailes enflammées a fait son apparition au-dessus de la scène, un clin d'oeil des organisateurs aux héros de la soriée. 

Malgré la rumeur, ni Adele ni Florence Welsh (de Florence & The Machine) ne sont montées sur scène. Seul Mick Taylor, ancien guitariste émérite des Rolling Stones (de 1969 à 1974) a fait une triple apparition, jouant sur "Can't You hear Me Knocking", "Midnight Rambler" ainsi que sur le rappel final "(I can't get no) Satisfaction".

Jagger était venu la veille incognito
En prévision du concert, Mick Jagger avait économisé sa voix ne parlant que deux heures par jour, selon le Sunday Times. Mais il n'avait pas hésité à se plonger dans la fosse aux lions la veille, en venant tâter le pouls de Glastonbury incognito avec sa compagne (et sa tente !) et en affrontant la foule compacte pour apercevoir les Arctic Monkeys, tête d'affiche du vendredi soir. 

Pour les Stones, samedi soir, c'est le prince Harry lui-même qui a été repéré dans la foule. Ainsi que les habitués du festival comme la top model Kate Moss et son mari Jamie Hince ou le mannequin Cara Delevingne.

La set list complète de Glastonbury:
Jumpin' Jack Flash
It's Only Rock 'N Roll (But I Like It)
Paint It, Black
Gimme Shelter
Glastonbury Girl
Wild Horses
Doom And Gloom
Can't You Hear Me Knocking
Honky Tonk Women
You Got The Silver
Happy
Miss You
Midnight Rambler
2000 Light Years From Home
Sympathy For The Devil
Start Me Up
Tumbling Dice
Brown Sugar
Rappel
You Can't Always Get What You Want
(I Can't Get No) Satisfaction