"Rock ! Une histoire nantaise" : coup de chapeau à une pépinière de talents

Mis à jour le 27/07/2018 à 18H38, publié le 27/07/2018 à 18H08
La chambre d'adolescent de Dominique A, l'un des 9 univers chrono-thématiques que propose l'exposition.

La chambre d'adolescent de Dominique A, l'un des 9 univers chrono-thématiques que propose l'exposition.

© France 3 / Culturebox

Quand on parle de Rock français, on pense souvent à des villes comme Rennes ou Toulouse qui ont vu les premiers pas musicaux de grands noms de la chanson. Mais Nantes, n’a rien à leur envier. La capitale des Ducs de Bretagne est devenue au fil du temps une véritable pépinière de talents. Jusqu’au 10 novembre 2019, l’exposition "Rock ! Une histoire nantaise" leur rend hommage.

La chambre d’adolescent de Dominique A, un local de répétition ou encore le Trempolino, célèbre studio d’enregistrement nantais…plus qu’une exposition "Rock ! Une histoire nantaise" est une plongée dans l’intimité des artistes.

Reportage : J. Brénuchon / D. Leroy / N. Lambert / S. Hérel

https://videos.francetv.fr/video/NI_1271075@Culture

De leurs débuts à la consécration, sur 400m², neuf sections chrono-thématiques retracent la trajectoire des étoiles qui, de 1960 à nos jours, ont brillé au firmament de la scène rock française. Tri Yann, Dominique A, Jeanne Cherhal, Elmer Food Beat, EV, Tequila, C2C, Christine and The Queens…tous ont en commun d’avoir grandi et fait leurs débuts à Nantes et sa région.
Un gobelet interactif permet au visiteur d'écouter 120 morceaux disséminés au fil du parcours.

Un gobelet interactif permet au visiteur d'écouter 120 morceaux disséminés au fil du parcours.

© France 3 / Culturebox
Une Rock’n Roll attitude que retrace cette exposition interactive. A l’entrée, le visiteur se voit remettre un gobelet de festival, véritable sésame pour un univers 100% musical. Au fil du parcours thématique et chronologique tracé par un fil rouge qu'il suffit de suivre, 120 morceaux sont disponibles à l’écoute. Pour cela, il suffit d’apposer son gobelet sur une borne électronique qui se déclenche. Le gobelet sert alors de cornet acoustique. Original tout comme ces trois guitares qui, dans la réplique du studio Trempolino, sont mises à la disposition du public. Et maintenant, à vous de jouer !