Led Zeppelin : Robert Plant se dit "ouvert" à une reformation

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 21/02/2013 à 13H24, publié le 21/02/2013 à 11H55
Robert Plant en novembre 2011 à Los Angeles.

Robert Plant en novembre 2011 à Los Angeles.

© Stewart Cook / Rex Feat/REX/SIPA

Euréka ! Après des années à faire enrager les fans en refusant une reformation avec ses anciens acolytes de Led Zeppelin, Robert Plant semble enfin ouvrir la porte. Sa dernière déclaration, dans laquelle il se dit ouvert à une réunion, est de nature à redonner le sourire aux admirateurs. A quand la tournée ?

Après leur concert unique et triomphal de reformation le 10 décembre 2007 au O2 Arena de Londres, Robert Plant est toujours apparu comme l'obstacle à de nouveaux concerts.

"Je n'ai rien à faire en 2014"
C'est ce qu'a souligné son interlocutrice lors d'une interview à la télé australienne en fin de semaine dernière. " Vous êtes le bad guy", lui a lancé Tara Brown. "Je ne suis pas le bad guy", s'est défendu Robert Plant. "En tout cas vous l'êtes pour tous les fans de Led Zeppelin qui aimeraient vous entendre dire "oui, nous nous reformons", a-t-elle rétorqué.

"Bon, eh bien vous devez parler avec les capricornes (Jimmy Page et John Paul Jones). Parce que je n'ai rien à faire en 2014", répond-il. A la bonne heure !

L'espoir renaît
Cette déclaration est un changement de taille dans l'attitude du chanteur de Led Zep. Après le concert unique de 2007, qui a récemment fait l'objet d'un documentaire, "Celebration Day",  tout le monde attendait une mini-tournée, ou au moins une poignée de concerts.

Les fans n'étaient pas les seuls à espérer. Le guitariste Jimmy Page imaginait également la suite ainsi. "Certains d'entre nous pensaient que nous allions continuer, qu'il y aurait d'autres concerts dans un futur proche parce que nous avions beaucoup travaillé pour ce show", se souvenait le guitariste dans une interview en novembre dernier à Rolling Stone.

Mais Robert Plant n'était pas interessé. Il était "occupé" par ses projets et tournées avec Alison Krauss et Band of Joy.

Au point que Page, Jones et le fils du batteur disparu John Bonham, Jason, ont alors continué à travailler sans Robert Plant et à lui chercher un remplaçant en vue d'une tournée. Mais ils ont fini par abandonner cette idée. Inutile de dire qu'on attend désormais  leur réaction avec impatience.