Le mythe Clash de retour avec un copieux coffret

Par @Nijikid
Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 09/09/2013 à 17H43, publié le 07/09/2013 à 09H22
The Clash : Joe Strummer, Topper Headon, Paul Simonon et Mick Jones.

The Clash : Joe Strummer, Topper Headon, Paul Simonon et Mick Jones.

© Adrian Boot/SIPA/AP/SIPA

Les trois survivants de Clash, groupe de rock intègre et flamboyant, ne pouvaient pas remasteriser leur catalogue sans donner un peu d'eux mêmes. Mick Jones, Paul Simonon et Topper Headon se sont investis pour livrer avec "The Soundsystem Boombox", épais coffret rétrospectif publié lundi, leur manifeste définitif.

Né en Angleterre en 1976, en pleine ère punk, et séparé neuf ans plus tard, Clash aura duré moins de dix ans. Mais le groupe s’est donné sans compter et a laissé une empreinte indélébile sur le rock, bien au-delà des cercles punks. Vivant, curieux et engagé, le groupe parlait de déchéance sociale, de racisme et de brutalités policières sur un rock abrasif et intense ouvert à tous les métissages (reggae notamment). Ne s'étant jamais fourvoyé ni reformé, il continue de rayonner 30 ans plus tard.
Que contient le coffret "Sound System" ?
D'abord, le coffret réunit les cinq albums de Clash remasterisés : The Clash - 1977, Give 'em Enough Rope - 1978, London Calling - 1979, Sandinista ! - 1980 et Combat Rock - 1982.

Ces piliers sont accompagnés de trois CD de singles, démos et raretés. Mais aussi d'un DVD avec tous leurs clips et des images inédites de concerts. Ultime bonus, une réimpression du fanzine du groupe, "Armagideon", est incluse dans le coffret. Le tout vendu pour quelque 170 euros. C'est le moment de passer commande pour Noël...


Pour les poches moins garnies, un best of de 33 titres et 2 CD baptisé "Hits Back", sort en parallèle. Il a été séquencé pour ressembler à un concert de The Clash au Brixton Fair Deal (l'ex Brixton Academy) le 19 juillet 1982.
Chacun a mis la main à la pâte
Le chanteur et leader du groupe Joe Strummer, dont le cœur a lâché en 2002, n’est plus là pour mettre la main à la pâte mais les trois survivants se sont répartis la tâche pour faire honneur à la légende.

Le guitariste Mick Jones s’est concentré sur la musique. Il a écouté toutes les archives du groupe durant trois ans. La musique a été retravaillée à partir des bandes originales. Or, beaucoup de ces bandes étant dans un état pitoyable ou incomplètes, il a dû engager un travail préalable de restauration avant de remasteriser quoi que ce soit. "Nous avons dû chauffer les bandes au préalable", raconte-t-il au Guardian, car elles sont oxydées et si on ne les chauffe pas, "elles tombent en miettes car elles sont si vieilles".

C’est lui qui a suggéré de sortir un coffret plutôt que quelques ressorties. « Le contenu est à mes yeux, complet. Il représente la continuité de notre boulot pendant toutes ces années. Nous y avons ajouté quelques démos, des outtakes, un peu de live, mais il était surtout question de présenter l’essentiel : les disques enregistrés à l’époque avec le son que nous souhaitions », explique Mick Jones à Rock & Folk.

De son côté, le bassiste Paul Simonon s’est chargé du design et de la recherche des fanzines. Il a notamment dessiné le coffret, en forme de boombox, ces énormes radio cassettes portées à l’épaule qui crachaient toute la musique que ce groupe aux idées larges aimait écouter, du rockabilly au reggae. Enfin, le batteur Topper Headon a « fouillé ses valises pour retrouver des badges, des stickers, tout ce qui pouvait etre intéressant à collecter».
Se reformeront-ils ? Pas tant que Joe Strummer sera mort...
A la question de savoir si les trois survivants joueront ensemble pour la promo, Topper Headon est définitif dans Rock & Folk. "Non, c'est impossible, pas sans Joe (Strummer)", répond-il. "Nous étions jeunes, pleins d'énergie (...) Nous avons donné le maximum et c'est pour cette raison que nous ne rejouerons pas ensemble. Tous les grands groupes ont une durée de vie très courte", fait-il remarquer en citant le Jimi Hendrix Experience "qui continue d'irradier le monde". 
Un Pop-Up Store ephémère à Londres
A noter l'ouverture d'un pop-up store à Londres dédié au Clash, du vendredi 6 septembre au 22 septembre. Y sont exposés des archives, instruments de musique, costumes de scène et manuscrits originaux. On peut également y voir des vidéos du groupe et écouter le coffret en entier. Mais aussi y acheter des objets et T-Shirts.

The Black Market Clash Store
Du 6 au 22 septembre 2013
75 Berwick Street (Soho, Londres)
du lundi au samedi 12h à 20h et dimanche de 11h à 17h