Diaporama 10 photos
Par @Nijikid
Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox

Johnny Hallyday : une expo photos de l'idole des jeunes dans les sixties

Mis à jour le 11/10/2018 à 12H29, publié le 11/10/2018 à 12H20

Dans les années 60, Roger Kasparian a photographié Johnny Hallyday sous toutes les coutures : à pied, à cheval, dans sa loge, en répétitions ou à la plage, sur scène ou à son mariage. Des centaines de photos souvent restées inédites ou parues dans la presse d'époque. Il expose une quarantaine de ces formidables clichés du 12 au 15 octobre à Montreuil et nous en commente une dizaine.

  • Johnny Hallyday et Charles Aznavour à cheval (Montfort-L'Amaury, 1961)
    01 /10
    Johnny Hallyday et Charles Aznavour à cheval (Montfort-L'Amaury, 1961)
    Roger Kasparian : "Lorsque j’ai commencé à faire des photos d’artistes, mon but était de rencontrer Aznavour. Alors quand j’ai entendu que France Soir cherchait un photographe pour faire Johnny et Aznavour j’ai fait des pieds et des mains pour faire le reportage. Il faut savoir que Johnny a habité un an chez Aznavour, qui lui a écrit "Retiens la nuit".
    © Roger Kasparian
  • Johnny Hallyday à cheval (début des années 60)
    02 /10
    Johnny Hallyday à cheval (début des années 60)
    Roger kasparian : "Il est encore à cheval mais ce n’est pas au même endroit. C’était à l’occasion d’un reportage dans un ranch avec Johnny, Sheila et Long Chris (d’autres photos de ce reportage sont à voir à l’exposition NDLA). Johnny pratiquait l’équitation parce qu’en tant qu’enfant de la balle il avait fait un peu de cirque, avec son oncle je crois."
    © Roger Kasparian
  • Johnny Hallyday signe des autographes à la plage (Cannes, début des années 60)
    03 /10
    Johnny Hallyday signe des autographes à la plage (Cannes, début des années 60)
    Roger Kasparian : "A ce moment-là, Johnny était déjà installé, tout le monde le connaissait. A l’époque on n’avait pas de téléphones portables donc on ne demandait pas des selfies mais des autographes. C’était une époque bon enfant, ce n’était pas tendu comme maintenant, on pouvait encore approcher les stars sans problème. Johnny était en communion avec les gens qui l’aimaient, il leur ressemblait. Qui mieux que lui a incarné cette génération ?"
    © Roger Kasparian
  • Johnny Hallyday en studio (Paris, 1963)
    04 /10
    Johnny Hallyday en studio (Paris, 1963)
    Roger Kasparian : "Cette photo a orné la pochette d’un disque plus ou moins mythique, « Excuse-moi partenaire », sorti chez Philips en 1964. Cette séance était un peu le fruit du hasard : j’avais téléphoné a la maison de disques de Johnny pour savoir quand je pouvais faire des photos de lui et ils m’ont répondu "il enregistre ce soir, venez à 18h au studio". Mais j’ai dû attendre jusqu’à 2h du matin parce que ce n’était jamais le moment. C’était aléatoire. Il fallait toujours être disponible."
    © Roger Kasparian
  • Johnny et Sylvie à leur mariage (Loconville dans l’Oise, 12 avril 1965)
    05 /10
    Johnny et Sylvie à leur mariage (Loconville dans l’Oise, 12 avril 1965)
    Roger Kasparian : "J’ai connu Johnny et Sylvie à leurs tout débuts, il venaient à peine de sortir leur premier disque. Mais le succès leur est tombé dessus très vite. Un jour, en tournée, après un gala, ils ne pouvaient plus sortir parce que leur voiture avait été repérée par les fans. Donc quelqu’un de son entourage est venu me voir en me demandant de l’aide afin que je les prenne à bord de ma voiture. Ils se sont cachés sous une serviette et en poussant les gens qui se trouvaient devant j’ai réussi à les sortir de là pour les ramener à leur hôtel."
    © Roger Kasparian
  • Johnny Hallyday dans sa loge à l’Olympia (Paris, années 60)
    06 /10
    Johnny Hallyday dans sa loge à l’Olympia (Paris, années 60)
    Roger Kasparian : "Toute la carrière de Johnny a été bâtie autour d’Elvis. Il a été son guide et son modèle. Si vous regardez bien cette photo, les yeux d’Elvis et ceux de Johnny sont similaires. Je cherchais toujours à faire la meilleure photo, à éviter la banalité. Alors quand j’ai vu la photo d’Elvis au mur je lui ai demandé de poser comme ça. A ce moment là, j’avais appris qu’il fallait prendre les choses en mains car les artistes ne savaient pas poser. Ils avaient la chance d’incarner quelque chose, d’être littéralement déifiés par le public, mais c’était des gens comme vous et moi au départ. Johnny a conduit sa carrière très sérieusement mais il a su rester simple."
    © Roger Kasparian
  • Johnny Hallyday sur scène (Robinson Village, 1966)
    07 /10
    Johnny Hallyday sur scène (Robinson Village, 1966)
    Roger Kasparian : "J’avais entendu que Johnny allait donner un gala gratuit à Robinson Village, en plus un dimanche. Or il est rare de voir des concerts de jour, sans projecteurs. De nuit, la scène donne en général un certain type de photo auquel vous ne pouvez pas déroger car le spectacle est pré-construit et pré-éclairé. Faire un concert de jour c’était donc une aubaine pour moi. Je crois que j’étais un des seuls photographes à m’être déplacé un dimanche et j’ai fait une série de photos dont je suis très content. (On peut en voir d'autres à l'expo, avec un Johnny habité, à genoux sur scène ou brandissant son pied de micro NDLA). Johnny et son groupe ont un look de Beatles. Avec le recul c’est amusant de voir qu’ils étaient considérés comme des voyous parce qu’ils avaient les cheveux longs, alors qu’ils étaient très propres sur eux."
    © Roger Kasparian
  • Johnny Hallyday en répétition à l’Olympia (Paris, 1964)
    08 /10
    Johnny Hallyday en répétition à l’Olympia (Paris, 1964)
    Roger Kasparian : "Cette photo a été prise durant la préparation d’un spectacle à l’Olympia en 1964. L’Olympia était doté d’une salle de répétitions. J’aimais bien faire des photos de répétitions parce que je pouvais faire ce que je voulais et je ne dérangeais personne. En plus, la lumière du jour était propice pour faire de bonnes images. Le tourne-disque à ses pieds ? C’est parce que Johnny faisait beaucoup d’adaptations de morceaux américains ou anglais. Alors il répétait en écoutant les disques originaux pour s’en inspirer."
    © Roger Kasparian
  • Johnny sur un bateau (Cannes, début des années 60)
    09 /10
    Johnny sur un bateau (Cannes, début des années 60)
    Roger Kasparian : "C’était à Cannes je crois, il était sur le point d’aller faire un tour en bateau, et comme je restais à quai il m’a fait un signe de départ. ça a fait une tres belle photo parce que c’est rare de trouver des artistes en villégiature, qui plus est en maillot de bain. Lorsqu’elle est parue dans le magazine "Bonjour les amis" qui imitait "Salut les copains", elle a beaucoup plu aux demoiselles de l’époque."
    © Roger Kasparian
  • Johnny avec Fats Domino et le boxeur Sugar Ray Robinson (Palais des Sports 1962)
    10 /10
    Johnny avec Fats Domino et le boxeur Sugar Ray Robinson (Palais des Sports 1962)
    "Johnny et ses influences venues d'ailleurs", l'exposition de photos argentiques de Roger Kasparian autour de Johnny Hallyday dans les sixties, propose aussi des clichés d'autres artistes immortalisés à l’époque par Roger Kasparian comme Fats Domino, Chuck Berry ou John Coltrane. Attention, l'exposition, qui se déroule dans le cadre des journées portes ouvertes des ateliers d'artistes de Montreuil, est très courte : du vendredi 12 octobre au Lundi 15 octobre (adresse ci-dessous). Samedi 13 à partir de 17h, une visite et une conférence en présence de l'auteur seront suivies d'un bal des sixties. On pourra aussi se faire photographier gratuitement par Roger Kasparian.
    © Roger Kasparian