Il y a 50 ans, les Beatles donnaient leur dernier concert sur scène

Par @Culturebox
Mis à jour le 05/08/2016 à 12H27, publié le 05/08/2016 à 12H25
L'une des rares photographies du dernier concert des Beatles (29 août 1969)

L'une des rares photographies du dernier concert des Beatles (29 août 1969)

© Capture d'image France3/Culturebox

Le 29 aout 1966, les Beatles sont pour la dernière fois de leur carrière sur scène. Un ultime concert à San Francisco au sommet de leur gloire.

Reportage : C.De La Baume / S.Pouquet  / A.Jacquet / C. La Rocca / B. de Saint Jore

https://videos.francetv.fr/video/NI_770933@Culture

Des concerts inaudibles

Cet été 1966, au Candlestick Park de San Francisco,  les fans des Beatles ne le savent pas mais ils assistent à la dernière prestation publique des "quatre garçons dans le vent". Depuis 1962, le groupe enchaine les enregistrements (7 albums) et les tournées. John Lennon, Paul McCartney, George Harrison et Ringo Starr sont des stars planétaires. On parle à l’époque de "Beatlemania". Mais les Beatles sont continuellement harcelés par des fans hystériques et n’ont plus de vie privée. Sur scène, les hurlements du public couvrent leur voix.  "C’était un brouhaha continuel de jeunes filles qui hurlaient leur amour aux Beatles. On n’entendait rien. John Lennon chantait souvent n’importe quoi parce qu’il savait que les gens ne les écoutaient pas", explique Georges Delas, fan des Beatles, dans le reportage de nos confrères de France 2.

Une foule devenue dangereuse

Des fans hystériques à un concert des Beatles 

Des fans hystériques à un concert des Beatles 

© Capture d'image France3/Culturebox
Si le groupe prend la décision d’arrêter les concerts l’été 1966, c’est également pour des questions de sécurité. Les Beatles sont menacés.
En mars 1966, John Lennon déclare à une journaliste britannique qu’ils sont désormais plus populaires que Jésus. Des mots qui en Europe passent inaperçus. Mais quelques mois plus tard, pendant la tournée du groupe outre Atlantique, cette interview fait scandale aux Etats-Unis. Ces propos sont jugés blasphématoires par les Américains les plus conservateurs. Des disques des Beatles sont publiquement brulés. Le Ku Klux Klan menace le groupe.  "A tout moment, ils s’attendent à ce qu’on leur tire dessus ou qu’il se passe quelque chose. Un attentat ou n’importe quoi. La foule devient pour eux un danger" raconte le spécialiste des Beatles Eric Krasker.  

Les années studios

Après avoir décidé d’arrêter les tournées, les Beatles s’enferment dans les studios EMI d'Abbey Road à Londres. En 1967, ils sortent leur huitième album "Sgt Peppers Lonely Hearts Club Band". Un triomphe. L’album est considéré par beaucoup comme le chef d’œuvre des Beatles.

Un  bœuf sur un toit de Londres

Le 30 janvier 1969, les Beatles improvisent un concert sur les toits d’Apple Records, à Londres. Il est midi. Les salariés, nombreux dans ce quartier, sortent déjeuner. Ils entendent de la musique, lèvent la tête et découvrent stupéfaits que les Beatles sont en train de chanter. Le show dure 42 minutes, jusqu’à ce que la police, dépassée par les problèmes de circulation,  ordonne au groupe d’arrêter. C’est la dernière prestation publique des Beatles. Le groupe se sépare en 1970 après dix ans de carrière, 12 albums et plus de 200 chansons.