Bruce Springsteen rend hommage à Mandela au Cap

Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox
Mis à jour le 27/01/2014 à 11H03, publié le 27/01/2014 à 10H45
Bruce Springsteen sur scène au Cap le 26 janvier 2014

Bruce Springsteen sur scène au Cap le 26 janvier 2014

© Schalk Van Zuydam / AP / Sipa

Lors de son premier concert en Afrique su Sud, dimanche soir au Cap, Bruce Springsteen a rendu un émouvant hommage à Nelson Mandela, mort le 5 décembre dernier. Le "boss" a milité sans relâche contre l'apartheid dans les années 80.

Bruce Springsteen et son groupe E-Street Band ont donné le coup d'envoi de leur show avec "Free Nelson Mandela" ("Libérez Nelson Mandela"), une chanson de 1984 écrite par le musicien britannique Jerry Dammers, devenue l'hymne non officiel du mouvement anti-apartheid.

Nelson Mandela, enfermé 27 ans dans les geôles du régime ségrégationniste de l'apartheid avant de devenir président de l'Afrique du Sud et d'oeuvrer pour la réconciliation nationale, s'est éteint le 5 décembre dernier à Johannesburg à l'âge de 95 ans.
Bruce Springsteen et son E-Street Band interprètent "Free Nelson Mandela" au Cap, le 26 janvier 2014
C'est la première fois que Bruce Springsteen et son groupe se produisent en Afrique du Sud, près de trente ans après avoir participé en 1985 à Artists United Against Apartheid (Artistes unis contre l'apartheid), une formation comprenant aussi Miles Davis, U2, Ringo Starr, Bob Dylan, Pat Benatar, Peter Gabriel, Lou Reed...). Bruce Springsteen avait notamment poursuivi son engagement en 1988 avec la tournée Amnesty International (avec Peter Gabriel, Sting, Tracy Chapman et Youssou N'Dour, plus des invités locaux).

À guichets fermés
Dimanche soir, le public a acclamé "le Boss" qui a notamment interprété ses titres les plus célèbres, comme "Born to Run,  "Hungry Heart" ou "Born in the USA". "Bruce Springsteen et le E-Street Band ont joué à guichets fermés" au stade vélodrome Bellville, qui peut accueillir 10.000 personnes, ont indiqué de leur côté les organisateurs.
Un reportage de Sky News sur la venue du "Boss" en Afrique du Sud et son engagement de longue date contre l'apartheid (avec la chanson "Sun City") - 26 janvier 2014
L'avènement de la démocratie en Afrique du Sud est "un miracle" et c'est "très spécial de se trouver ici", a déclaré Bruce Springsteen à la presse en marge du concert. Trois concerts ont été programmés au Cap et un à Johannesburg, dans le cadre d'une tournée mondiale qui emmènera le chanteur et son groupe en Australie et en Nouvelle-Zélande le mois prochain, avant la Nouvelle-Orléans le 3 mai. Pas de date annoncée en Europe et en France pour le moment.

Le concert au Cap intervient peu après le lancement du 18e album du chanteur, "High Hopes", début janvier. La vente des billets avait commencé fin octobre. Les billets pour le concert de Johannesburg ont été mis en vente à partir de 300 rands (22 euros), mais les moins chers coûtaient déjà le triple au marché noir quelques heures seulement après le début de la vente.
Pour les anglophones : Bruce Springsteen parle de Mandela, de l'Afrique du Sud et de sa carrière, pour Sky News (vidéo publiée le 27 janvier 2014)