Bono fait Commandeur des Arts et des Lettres

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 18/07/2013 à 18H11, publié le 18/07/2013 à 15H03
Aurélie Filippetti et Bono de U2, portant son insigne de Commandeur des Arts et des Lettres, le 16 juillet 2013 au ministère de la Culture.

Aurélie Filippetti et Bono de U2, portant son insigne de Commandeur des Arts et des Lettres, le 16 juillet 2013 au ministère de la Culture.

© François Guillot / AFP

Le leader de U2 a été fait Commandeur des Arts et des Lettres mardi par la ministre de la Culture. Aurélie Filippetti a remis à Bono cette prestigieuse distinction pour sa contribution à la musique et son "immense talent", tout en saluant avec force son engagement pour les causes humanitaires.

"De nobles causes et de justes combats"
"Cher Bono, peu d’icônes rock ont su si bien que vous joindre l’acte à la parole", a déclaré Aurélie Filippetti lors de la cérémonie de remise de cet insigne. "Peut-être parce que vos mélodies et vos textes sont aussi percutants que vos convictions sont fortes, vous avez su faire entendre votre voix. Vous avez su tous nous mobiliser autour de nobles causes et de justes combats. Et faire comprendre aux jeunes générations que changer le monde est à portée de leur main.", a-t-elle poursuivi dans un long discours.

"Au-delà des notes, au-delà des mots, c’est toute votre énergie et votre immense popularité que vous engagez dans certains des plus grands combats de notre époque. Ce ne sont pas le philanthropisme ou l’humanitaire qui vous motivent mais le sens de la justice." 

"Les hommages de la République"
"Ardent défenseur des droits de l’homme, porte-voix d’Amnesty International et de la lutte contre le Sida, vous militez aussi en première ligne dans la campagne pour l'annulation de la dette des pays émergents. (...) Vous avez voulu faire de la lutte contre la pauvreté le premier de vos combats", a rappelé la ministre.

"Cet optimisme à déplacer des montagnes, cette foi en l’homme et en l’avenir ont su gagner durablement le cœur du public. Et faire de vous un modèle d’idéalisme pragmatique et de courage. C’est donc au nom de toute une nation reconnaissante, la France que vous aimez tant et dont vous savez combien la culture est chère à son cœur, une nation toute acquise à votre immense talent et à vos engagements, que je vous adresse ce soir les hommages de la République."

Bono associe U2 à cet honneur
L'Irlandais Bono, de son vrai nom Paul Hewson, s'est dit très honoré mais a tenu a associer son groupe, U2, à cette distinction. "C'est moi qui ai la plus grande gueule et la voix la plus forte, mais la musique que nous faisons est commune", a-t-il souligné.

Bono, 53 ans, était entouré pour l'occasion de son épouse et de leur fille, mais aussi du bassiste de U2 Adam Clayton. La cérémonie s'est déroulée au ministère rue de Valois, en présence de Jack Lang, du chanteur Cali et de l'ambassadeur d'Irlande, dont le groupe est originaire.

En 2003 déjà, le président Jacques Chirac lui avait remis la Légion d'honneur. Et en 2008, le maire de Paris Bertrand Delanoë lui avait remis le titre de l'Homme de la Paix.