Premier concert à Alger pour IAM ce mardi

Par @Culturebox
Mis à jour le 16/07/2013 à 09H25, publié le 16/07/2013 à 09H20
Le groupe marseillais IAM en juin 2013

Le groupe marseillais IAM en juin 2013

© Alexandre MARCHI/PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

En tournée après la sortie de son nouvel album “Arts Martiens”, le groupe de hip-hop marseillais IAM va se produire pour la première fois de sa longue carrière sur le sol algérien ce mardi.

Plus “mûrs”, mais toujours “rêveurs et idéalistes”, les rappeurs du groupe IAM donneront mardi soir leur premier concert en Algérie, au Théâtre de verdure de la capitale dans le cadre du festival Khaimetkoum.
 
“C’est pour nous un plaisir de venir jouer ici, surtout pour nos fans qui nous envoyaient des messages et nous disaient chaque fois : pourquoi vous ne venez pas ? Pourquoi vous ne venez pas ? Mais des fois, la venue est plus compliquée que ce qu’on pense” a confié Akhenaton lors d’une conférence de presse dans la capitale algérienne. 


Succession de rendez-vous ratés
Pour des rappeurs marseillais empruntant leurs noms de scène à l’Egypte ancienne et défendant la culture méditerranéenne, se produire sur l’autre bord de la Méditerranée pourrait sembler banal. Pourtant, en vingt-quatre ans de carrière, c’est la première fois qu’Akhenathon et consorts viendront prendre possession d’une scène algérienne. En 1988, le leader du groupe aurait dû se produire en solo à Alger, mais les émeutes sanglantes dans le pays l’avait contraint à annuler ce concert. Puis, entre annulations de dernière minutes, imprévus ou infrastructures insuffisantes, les rendez-vous ratés se sont enchaînés.

Ce premier concert en Algérie, bien que s’inscrivant dans le cadre de la tournée mondiale de leur dernier album sera l’occasion pour le groupe français de jouer à ses fans algériens le répertoire ayant forgé sa réputation.
 
Six ans après leur derner album studio, IAM a sorti en avril "Arts Martiens", un succès conçu en trois mois et demi par cette "bande d'amis depuis 25 ans" qui partage "une passion commune, la même vision de la musique, le même plaisir". Mais s'il est plus "mûr" aujourd'hui, le groupe "reste quand même rêveur et idéaliste", selon l'expression de l'un d'entre eux.
 
Le groupe doit aussi se produire le 28 septembre au Stade de France dans le cadre du festival "Urban Peace" avec quelques-uns des artistes les plus populaires de la scène rap française (Orelsan, Sexion d'Assaut...).