PNL enflamme la toile avec son nouveau clip "A l'Ammoniaque"

Mis à jour le 23/06/2018 à 23H22, publié le 23/06/2018 à 10H31
Ademo de PNL dans le clip "A l'Ammoniaque". Pendant ce temps-là, N.O.S se remet de sa nuit à guetter les bêtes sauvages du désert près du feu de camp.

Ademo de PNL dans le clip "A l'Ammoniaque". Pendant ce temps-là, N.O.S se remet de sa nuit à guetter les bêtes sauvages du désert près du feu de camp.

© saisie écran

Après avoir annoncé son retour en début de semaine, PNL a littéralement enflammé la toile vendredi soir à 20h au moment de la sortie de son nouveau clip. Premier son et première vidéo depuis un an des deux rappeurs des Tarterêts, "A l’Ammoniaque" annonce un nouvel album. A 20h06, le compteur YouTube affichait déjà 45.000 vues. A minuit, il avait dépassé le million. Premières impressions.

Les clips sont depuis toujours la botte secrète de PNL. Les deux  frangins des Tarterêts sont connus pour leurs vidéos de luxe spectaculaires filmées à l’autre bout du monde, dans de grands espaces, de la savane africaine (La vie est belle) à l’Islande (Oh Lala), voire en bas de leur cité, mais toujours extrêmement léchées et scénarisées. D'une manière générale, PNL accorde depuis ses débuts un soin particulier à l’image. Sur leur tournée (notamment deux Bercy remplis en novembre 2017), ils avaient mis le paquet aussi sur la scénographie, très réussie.

Pour leur retour après un an d’absence côté clips, N.O.S et Ademo ont donc voulu nous en mettre plein la vue. "A l’Ammoniaque", réalisé par leurs fidèles clippeurs Mess et Kamerameha augmentés du réalisateur Kim Chapiron (du collectif Kourtrajmé), est une plongée onirique soignée aux images dignes d’un long métrage, qui renoue avec leurs premiers clips.

Ce film nous emmène dans le désert ("c'est l'désert dans ma tête"), sous lequel leur immeuble de cité est en grande partie enseveli, et devant lequel patientent des hommes en une interminable queue - allégorie du purgatoire ? Une hyène, un cheval et un vautour tiennent tour à tour compagnie à Ademo et N.O.S. dans un décor minéral à couper le souffle, filmé notamment au drone. S’il s’agit d’une vraie réussite esthétique, qui avait dépassé les 5 millions de vues en 24h (!), on ne peut s’empêcher d’imaginer de quelles genres de parodies hilarantes et autres "mèmes" ce clip sera bientôt l’objet.

Une ballade guitare-voix très dépouillée

Et la musique ? La chanson surprend elle aussi. Il s’agit d’une ballade très dépouillée guitare-voix, particulièrement lente et mélancolique, qui ne démarre jamais. Ce "Je t'aime coupé à l'ammoniaque" n'est pas vraiment un rap, plutôt une vraie chanson taillée pour les âmes sensibles (et la gente féminine) qui ne comporte aucun "gros mot", et avec laquelle PNL s'invite résolument dans la chanson française.

Les paroles, toujours aussi désenchantées, montrent surtout in fine l’état d’esprit actuel de PNL. Comment ont-il vécu et géré au plan personnel leur insolent succès, réalisé en totale indépendance (des millions de vues et de streaming sans donner d’interviews et sans jamais se prêter au jeu des médias) ? Qui sont-ils aujourd'hui, à la veille de la sortie de leur prochain album très attendu ?

Qui est PNL aujourd'hui ?

Eh bien les deux frères ont visiblement pris du recul. Ils se sont assagis, ont grandi. Et malgré leur immense succès, les PNL ne nagent  toujours pas dans l'euphorie : le moral reste bloqué sur zéro. C’est en tout cas le message que tente de faire passer ce premier morceau introductif. Le couplet de N.O.S est à cet égard particulièrement parlant. Et poignant.

"Ma vie, ma vie
Pourquoi petite fleur a fâné ?
Elle était belle loin de la jungle
Mais bon la jungle l’a rattrapée
Ma vie, ma vie,
Pourquoi tu perds les âmes comme ça
Ce monde a mal et j'ressens ça
Ils sont dans l’noir mais je les vois
Je les vois, ma vie
Mais je n’ai d’yeux qu’pour ma famille
J’ai fait le million, j’me suis assagi
Mais on doit rendre ce qu’on a pris
Ma vie, ma vie
Chez moi on t’aime puis on t’oublie
Chez moi on saigne puis on grandit
(…)
Ma vie, ma vie
Devenir quelqu’un pour exister
Car personne nous a invités
On est venu tout niquer
Tout niquer, ma vie
L'histoire sera courte à mon avis
Comme la dernière phrase de ma vie
J'tirerai en l'air, j'dirai tant pis"

Un album imminent mais pour quand ?

Cependant, PNL vient rappeler que le tandem ne s'est pas totalement ramolli : le clip se termine sur les premières mesures d’un autre morceau qui semble beaucoup plus rap et réveillé. Et puisque "A l’Ammoniaque" est le premier extrait d’un album à venir dont on ne connaît encore ni le nom ni la date de sortie, les spéculations sont reparties à cent à l'heure et les moindres indices du clip ont été scrutés à la loupe. Le numéro de l’immeuble de cité enseveli indique le numéro 27 ? Les fans en ont déduit que le quatrième album de PNL sortirait le 27 juin.

Pour l’heure, une seule chose est sûre : PNL est programmé le vendredi 24 août sur la grande scène de Rock en Seine. On y sera.