Londres : Assange veut poursuivre son combat en chanson avec Calle 13

Par @Culturebox
Publié le 14/06/2013 à 20H10
Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange et René Pérez Joglar, alias Residente, du groupe Calle 13, travaillent à l'écriture d'une chanson sur la censure, Londres

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange et René Pérez Joglar, alias Residente, du groupe Calle 13, travaillent à l'écriture d'une chanson sur la censure, Londres

© AP/SIPA

Julian Assange a indiqué vendredi à l'ambassade d'Equateur à Londres, où il vit reclus depuis un an, qu'il travaillait avec le groupe portoricain engagé Calle 13 à une chanson sur l'influence d'internet en politique et "la manipulation de l'information par les médias".

"C'est le groupe politique latino-américain le plus populaire. Ils viennent de Porto Rico, qui a eu sa part de démêlés avec les Etats-Unis" a déclaré le militant australien à un petit nombre de journalistes, dont l'AFP. "Nous travaillons sur une chanson intéressante consacrée aux nouvelles politiques résultant de l'internet et aux manipulations de l'information par les médias", a-t-il dit.
Calle 13 - La Bala
Julian Assange n'a pas fourni plus de détails sur sa contribution - écrite ou vocale - à cette chanson en gestation qui s'inscrit dans le droit fil de son combat. A la tête du site WikiLeaks qui a divulgué des centaines de milliers de documents secrets américains, diplomatiques et militaires, l'Australien âgé de 41 ans se présente en champion d'une nouvelle forme de journalisme.