Lil Wayne hospitalisé : inquiétudes sur son état, le rappeur veut rassurer

Par @Culturebox
Mis à jour le 16/03/2013 à 16H44, publié le 16/03/2013 à 10H46
Lil Wayne le 1er février 2013 à la Nouvelle-Orléans

Lil Wayne le 1er février 2013 à la Nouvelle-Orléans

© Jordan Strauss / AP / SIPA

Le rappeur américain Lil Wayne a affirmé vendredi sur son compte twitter qu'il allait "bien". Le site internet TMZ.com, spécialisé dans l'actualité des célébrités, avait annoncé qu'il avait été hospitalisé dans un état "critique" après avoir subi plusieurs attaques. Plus tard, TMZ a évoqué une stabilisation de son état, expliquant son malaise par l'abus d'une boisson pas très recommandable.

"Salut, à tous, je me sens bien, merci pour vos prières et votre amour", a déclaré de son côté la star après que TMZ.com a affirmé qu'il se trouvait en coma artificiel et que sa famille était en train de se précipiter à son chevet.

TMZ évoque deux hospitalisations successives en urgence et un "abus de Sizzurp"
Selon TMZ.com, la star âgée de 30 ans avait été conduite à l'hôpital Cedars Sinau de Los Angeles mardi 12 mars, après avoir subi plusieurs attaques. Sorti mercredi, Lil Wayne avait été reconduit d'urgence à l'hôpital quelques heures plus tard, TMZ, évoquant un "état critique" et citant des sources hospitalières. Au mois d'octobre, Lil Wayne (de son vrai nom Dwayne Michael Carter Jr), avait déjà été hospitalisé à la suite d'un malaise à bord d'un avion privé.

Depuis cette nuit, le site de personnalités (qui fut le premier à annoncer la mort de Michael Jackson) publie des photos de proches inquiets, se rendant à l'hôpital Cedars Sinai, comme le basketteur Chris Paul.

TMZ croit savoir que le rappeur aurait absorbé une trop grande quantité de sizzurp (boisson du sud des Etats-Unis, mélange de sirop pour la toux à base de codéine et prométhazine, de sprite et de jolly ranchers -bonbon américain- selon Wikipedia...). Il aurait subi un triple lavage d'estomac. Son état se serait stabilisé.

Plus fort qu'Elvis Presley au Billboard
En septembre, Lil Wayne, qui avait remporté quatre Grammys Awards en 2008, a dépassé le légendaire rockeur Elvis Presley en nombre d'apparitions dans le Top 100 de l'hebdomadaire Billboard des titres les plus vendus.

Grâce à sa participation au nouveau titre du rappeur Game, "Celebration", Lil Wayne -en combinant ses propres chanson et celles sur lesquelles il apparaît au côté de l'artiste principal- en était alors à sa 109e apparition dans le "Hot 100" de Billboard, selon le magazine.