Le rappeur Ice Cube se paye Trump dans sa chanson "Arrêtez le président"

Publié le 12/11/2018 à 16H11
Ice Cube à New York en juin 2017.

Ice Cube à New York en juin 2017.

© Amy Sussman/AP/SIPA

Dans une nouvelle chanson baptisée "Arrêtez le président" le rappeur Ice Cube s'en prend au président américain Donald Trump sans jamais le nommer. Dans le refrain de ce nouveau brûlot, l'ancien membre du groupe de gangsta rap californien N.W.A répète "Arrêtez le président, vous avez les preuves", en précisant dans une rime "il fait partie des renseignements russes".

Premier single extrait de son 10e album studio

Ice Cube, 49 ans, rappeur de légende connu pour sa plume acérée, n'a jamais eu sa langue dans sa poche pour dénoncer les injustices du système judiciaire américain ou les brutalités policières. Bien qu'il soit devenu acteur et ait mis ces dernières années sa carrière de rappeur en sourdine (son dernier album "I Am The West" remonte à 2010), il continue de dire ce qu'il pense. Il avait appelé ses fans à voter avant les élections de mi-mandat la semaine dernière. Et il n'avait pas eu besoin de dire de quel côté il se plaçait.

Dans "Arrêtez le président", il fait allusion à plusieurs controverses de la présidence Trump, notamment les soupçons d'ingérence russe et la politique migratoire. Il ironise aussi sur le teint et la fameuse mèche orange du locataire de la Maison Blanche en lançant 'Saviez-vous que l'orange est le nouveau blanc?", allusion à la série "Orange is the New Black".

Cette chanson est le premier single du nouvel album d'Ice Cube, "Everythang’s Corrupt", attendu le 7 décembre chez Interscope.  

Snoop Dogg fume devant la Maison Blanche

Jeudi dernier, c'est son pote le rappeur californien Snoop Dogg qui y avait été de sa petite provoc anti-Trump. Dans une série de posts sur Instagram baptisés "Je devais le faire (part 1, 2, 3 etc)" on le voyait aller fumer un "blunt" face à la Maison Blanche, et lancer depuis son banc "fuck the president".