21 Savage, rappeur d'Atlanta se disant américain, arrêté parce qu'il est en fait britannique et sans papiers

Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox
Mis à jour le 05/02/2019 à 09H05, publié le 04/02/2019 à 11H12
Le rappeur 21 Savage, de son vrai nom Sha Yaa Bin Abraham-Joseph, janvier 2019

Le rappeur 21 Savage, de son vrai nom Sha Yaa Bin Abraham-Joseph, janvier 2019

© KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

21 Savage rappeur d'Atlanta, place forte du rap américain, a été arrêté dimanche aux Etats-Unis par les services de l'immigration qui lui reprochent de ne plus avoir de visa, et le considèrent comme... Britannique.

Le musicien de 26 ans, de son vrai nom Sha Yaa Bin Abraham-Joseph, a toujours fait valoir ses racines dans la grande métropole de Géorgie (sud-est). Sans s'étendre sur les détails de sa biographie, et notamment le lieu de sa naissance : Atlanta selon certaines sources, l'île de la Dominique, un Etat souverain des Caraïbes, selon d'autres.

"Un ressortissant du Royaume-Uni présent illégalement" sur le sol américain

Mais d'après un porte-parole des services de l'Immigration, Bryan Cox, cité par le quotidien The Atlanta Journal-Constitution, il est "un ressortissant du Royaume-Uni présent illégalement" sur le sol américain. Il y était entré adolescent, en 2005, avec un visa d'un an jamais renouvelé. "Nous travaillons avec diligence pour sortir M. Abraham-Joseph de garde à vue, collaborant avec les autorités pour dissiper tout malentendu", a affirmé à l'AFP l'avocate de 21 Savage, Dina LaPolt.

Le rappeur avait déjà eu affaire à la justice dans un dossier lié aux stupéfiants, mais celui-ci n'avait pas fait apparaître qu'il était étranger. Il a signé deux albums, "Issa Album" en 2017 et "I Am > I Was" fin 2018, meilleure vente des deux premières semaines de 2019. Il y évoque des thèmes qui ont marqué sa vie, comme les drogues, le racisme et les violences policières.