Le rap de combat des ouvriers de PSA Aulnay

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 05/02/2013 à 14H10, publié le 05/02/2013 à 14H11
Kash Leone, l'ouvrier rappeur, dans le clip "Ca peut plus durer".

Kash Leone, l'ouvrier rappeur, dans le clip "Ca peut plus durer".

© Scotty Tyron Pictures

Les ouvriers du site d'Aulnay PSA, promis à la fermeture, sortent un rap racontant leur combat et leur amertume. "Ca peut plus durer" est signé Franck, alias le rappeur Kash Leone, ouvrier moniteur de ligne sur la chaîne de montage. "Pendant que le monde tourne comme leurs moteurs, le nôtre s'effondre au profit de certains saboteurs", disent notamment ses rimes. Un clip accompagne ce cri du coeur.

Le 12 juillet 2012, lorsque la fermeture de l'usine d'Aulnay a été annoncée, les salariés du site "étaient tous tristes, rebellés, énervés" explique Franck. Sachant que l'ouvrier était aussi rappeur, " ils m'ont tout de suite dit : 'Kash est-ce que tu peux faire une musique, parlant de ce qui se passe aujourd'hui ?' J'ai dit d'accord, je fais la musique mais à la rentrée vous vous devez tous être dans le clip", raconte-t-il sur le blog Aulnay Story hébergé par nos confrères de FTVinfos.

A l'issue de six mois de travail avec deux autres ouvriers passionnés de hip-hop et de vidéo, Sébastien et Régis, le clip est là. 50 ouvriers, "ceux qu'on ne voit jamais à la télé" ont accepté d'être filmés pour le clip de "Ca peut plus durer".
"Bien sûr qu'il y a malaise quand ils parlent de reclassement/Ecran de fumée aussi dangereux qu'un gaz d'échappement", disent notamment les rimes de Kash Leone. "Quand on se tue à la tâche/ La femeture est indélébile/ Une cicatrice qui saigne sur de nouveaux bidonvilles/ Dans leur annonce, ils parlent de sacrifices/Nous c'est pas d'la peau du lion qu'on se souvient mais d'ses griffes", dit aussi sa chanson qui n'a rien à envier à celles de certains rappeurs en haut des hit-parades.

En tant qu'ouvrier,  Franck dit ressentir de la "rancoeur" face à ses supérieurs qui lui ont menti et l'ont poussé du même coup, en tant que coordinateur, à arborer un optimisme de façade pour rassurer les six ouvriers de son équipe.
Interview de Franck, alias le rappeur KASH Leone, et de ses deux amis ouvriers Sébastien et Régis, qui l'ont aidé à réaliser le clip de "Ca peut plus durer".
Le refrain de la chanson dit :
 
"Tristesse, colère, inquiétude, sacrifice, déprime, malaise
Ca peut plus durer
Mépris, mensonge, arrogance, actionnaire, escroc, reclassement
Ca peut plus durer
Profit, esclave, stress, chômage, pression, flottement
Ca peut plus durer"
L'usine Aulnay de PSA Peugeot Citroën, où travaillent 2.800 ouvriers, doit fermer dans le cadre d'un vaste plan de restructuration du constructeur automobile qui prévoit 8.000 suppressions d'emplois.