Le dernier clip de Childish Gambino, "This Is America", viral sur internet

Mis à jour le 17/05/2018 à 11H41, publié le 09/05/2018 à 14H18
Childish Gambino sur scène à Londres (juillet 2015)

Childish Gambino sur scène à Londres (juillet 2015)

© Dafydd Owen / PhotoShot / MaxPPP

Les armes, les voitures, la consommation, le racisme, la violence urbaine : une vidéo de 4 minutes de l'artiste Childish Gambino, condensant sa vision de l'Amérique, a rassemblé près de 50 millions de vues en quatre jours sur internet et 100 millions de vues en sept jours, un record.

Le clip de Childish Gambino, nommé "This Is America" (Voici l'Amérique), a été tourné dans un hangar géant, sous la direction de Hiro Murai. Il alterne des scènes festives, autour de lycéens qui dansent, et des accès de violence évoquant l'actualité typique des Etats-Unis, juxtaposant parfois les deux en une même scène.
 
Agé de 34 ans, de son vrai nom Donald Glover, Childish Gambino qui évolue torse nu dans le clip confirme la palette de ses talents : acteur, scénariste, réalisateur, producteur, humoriste, il est également rappeur, DJ, chanteur et musicien.
Gildish Gambino, "This Is America"

Un clip truffé de messages

"This Is America", avec des paroles difficiles à interpréter et des références multiples, semble truffé de messages plus ou moins explicites. Des militants y voient une dénonciation magistrale des violences des armes à feu, d'autres une critique du système pénal américain et des abus policiers, d'autres une satire de l'hyperconsommation de la société américaine ou encore la marchandisation de la cause des Noirs.
 
La vidéo a en tout cas déclenché des débats passionnés sur les réseaux sociaux. Les armes à feu y semblent mieux traitées que les vies humaines, ont noté des internautes, qui relèvent aussi le contraste entre le rythme entraînant du rappeur et les images de chaos en arrière-plan.
 
La séquence se termine sur un Gambino traqué, aux yeux exorbités, pourchassé par la foule. Une fin qui ouvre là aussi tout un champ d'interprétations, et qui a souvent été rapprochée d'une scène de "Get Out", le formidable film d'horreur de Jordan Peele sorti en 2017, un commentaire bourré de clins d'oeil cinématographiques (La nuit des morts vivants, Frankenstein, Devine qui vient dîner etc) sur le racisme que subissent les afro-américains.

Décryptage du clip par France Info

Les auteurs de la vidéo refusent de la décrypter

Dans un entretien à la chaîne Fox, Donald Glover, en promo pour son rôle dans le film "Solo: A Star Wars Story", a refusé de décrypter le contenu de sa vidéo. "Je pense que ce n'est pas mon rôle de faire ça", a-t-il expliqué. "Je ne veux y donner aucun contexte."

"Nous ne sommes pas aussi cérébraux que les gens le pensent", a expliqué de son côté Ibra Ake, l'un des producteurs de la vidéo, dans un entretien à la radio publique NPR. L'équipe "sait la sensation qu'elle veut rendre", mais sans savoir toujours l'expliquer, a-t-il dit.