Lauryn Hill : trois mois de prison pour fraude fiscale

Par @Culturebox
Mis à jour le 07/05/2013 à 09H20, publié le 07/05/2013 à 09H16
Lauryn Hill à sa sortie du tribunal de Newark (New Jersey) le 6 mai 2013

Lauryn Hill à sa sortie du tribunal de Newark (New Jersey) le 6 mai 2013

© Dave Kottinsky / Getty Images / AFP

La chanteuse de hip-hop Lauryn Hill, ex-membre des Fugees, a écopé lundi de trois mois de prison pour fraude fiscale. L'artiste américaine, qui vit retirée depuis des années, rencontre des difficultés financières.

La rappeuse venait juste de sortir une nouvelle chanson, "Neurotic Society Compulsory Mix", la première depuis plusieurs années, disponible sur la plateforme de vente de musique en ligne iTunes. Mais selon son propre compte Tumblr (Ms. Lauryn Hill), elle aurait été "contrainte à publier (le titre) immédiatement", évoquant une "date limite" fixée par la justice.

Résidence surveillée
Lundi, jugée dans un tribunal de Newark, dans son New Jersey natal (est des USA), la musicienne de 37 ans a été condamnée à trois mois supplémentaires de résidence surveillée. L'an dernier, elle avait plaidé coupable pour avoir fait défaut sur le paiement de ses impôts, notamment pour ne pas avoir déclaré des revenus de 1,8 million de dollars entre 2005 et 2007.

Mais elle a toujours tenu à les payer un jour, a-t-elle insisté auprès du juge, expliquant avoir connu des difficultés après des années passées en marge de l'industrie musicale.

Avant la décision du tribunal, son avocat avait assuré qu'elle s'était acquittée de 970.000 dollars de dettes auprès de l'Etat du New Jersey et du niveau fédéral.
Lauryn Hill : "Doo-Woop (That Thing)", son énorme succès de l'année 1998
La gloire des Fugees, puis un succès éclair en solo
Après son succès planétaire comme voix féminine des Fugees, Lauryn Hill avait choisi de prendre un chemin en solo, et avait à nouveau connu la gloire avec un premier album très prometteur, "The Miseducation of Lauryn Hill", sorti en 1998. Elle avait ensuite sorti en 2002 un album "live" enregistré à New York, avant de disparaître des radars médiatiques, ne faisant que de rares et inégales apparitions sur scène.