James Blake et Chance The Rapper font cause commune

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 11/01/2014 à 11H52, publié le 10/01/2014 à 19H14
Chance The Rapper et James Blake dans le clip de "Life Round Here" signé du vidéaste Nabil.

Chance The Rapper et James Blake dans le clip de "Life Round Here" signé du vidéaste Nabil.

© Saisie écran

C'est un petit rien, presque une anecdote, mais il s'agit pour nous d'une des plus réjouissantes infos musicales de ce début d'année : le producteur et chanteur anglais James Blake et le rappeur de Chicago Chance The Rapper ont décidé de prolonger leur collaboration, entamée avec le remixe cet automne de "Life Round Here". Le projet du tandem semble très excitant en terme de créativité.

Dans le dernier numéro du NME, dont il fait la couverture cette semaine, Chance The Rapper, originaire de Chicago, explique qu'il quittera bientôt la maison de son enfance pour aller s'installer avec James Blake à Los Angeles, où le chanteur et musicien anglais a élu domicile. 

"Nous ferons probablement de la musique tous les jours", explique Chance The Rapper, auteur cette année d'une excellente mixtape offerte au téléchargement, "Acid Rap", qui l'a hissé en quelques mois au rang de promesse hip hop numéro un et s'est retrouvée en tête de nombreux classements des albums de fin d'année.

"Je ne sais pas ce que nous en ferons (de cette musique). Nous en donnerons peut-être à d'autres artistes. Comme nous prenons une villa, on pourrait inviter des artistes à passer à la maison et faire de la musique avec eux, et puis les mettre dehors et en faire venir d'autres", détaille-t-il.

La voix envoûtante et mélancolique de James Blake conjuguée aux raps débridés de Chance The Rapper, l'univers fragile et vaporeux de l'un mixé à la fantaisie optimiste pleine de sève de l'autre, promettent de faire des étincelles.  Dubstep néo-soul vs rap psychédélique ? Quelque chose nous dit que ce curieux attelage, suvi de près par de nombreux rappeurs outre-Atlantique, pourrait bien faire émerger à lui seul un nouveau style.