INTERVIEW. Maître Gims : "J'aurais pu basculer du côté obscur de la force"

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/02/2016 à 14H01, publié le 15/02/2016 à 12H05
Maître Gims sur le plateau de France 2

Maître Gims sur le plateau de France 2

© France 2

Deux jours après avoir remporté sa première Victoire de la musique avec sa chanson "Sapés comme jamais", Maître Gims était l'invité hier soir du 20h de France 2. Fils d'immigrés congolais, le rappeur, de son vrai nom Gandhi Djuna, est revenu sur sa jeunesse chaotique qui aurait pu le faire basculer dans la délinquance. C'est sa passion pour la musique qui l'a sauvé.

https://videos.francetv.fr/video/NI_629736@Culture

C'est grâce au vote des téléspectateurs que Maître Gims a remporté sa première Victoire de la musique, vendredi 12 février. "Sapés comme jamais", écrite en hommage à ses racines congolaises, a été sacrée "chanson originale de l'année". Une belle récompense quand on sait que Johnny Halliday concourait dans la même catégorie !

Je ne m'y attendais pas. Je suis encore sous le choc !

Maître Gims, France 2
Maître Gims recevant sa Victoire de la musique le 12 février 2016 au Zénith de Paris

Maître Gims recevant sa Victoire de la musique le 12 février 2016 au Zénith de Paris

© BERTRAND GUAY / AFP

Une enfance difficile

Né Gandhi Djuna en 1986 à Kinshasa (au Zaïre, devenu République démocratique du Congo), rien ne le prédestinait à devenir l'un des plus gros vendeurs de disques en France. Sur le plateau de France 2, il raconte son enfance difficile : arrivé en France à l'âge de 2 ans, il connaît l'aide sociale à l'enfance, les foyers, les squatts. 

J'étais un enfant de la rue. Dans la rue, tu vois toutes sortes d'oiseaux passer. Donc j'ai été à deux doigts d'aller du côté obscur de la force. Drogue, violence, braquages... J'ai grandi avec des gens de cette espèce-là

Maître Gims

Heureusement, sa passion pour la musique a été la plus forte. A 22 ans, il connaît le succès en tant que leader du groupe de rap Sexion d'assaut. Trois ans plus tard, son premier album solo, "Subliminal", est double disque de diamant et s'écoule à plus d'un million d'exemplaires. Sorti en août 2015, son deuxième album solo, "Mon coeur avait raison ", dépasse déjà les 500 000 ventes.

disque maitre gims

Rap, variété et Pavarotti 

Aujourd'hui, sa musique est plus proche de la variété que du rap de ses débuts. Mais l'artiste assume ce tournant, même si certains lui reprochent d'être un rappeur trop lisse. D'ailleurs, ses goûts sont éclectiques, il aime aussi Pavarotti et n'hésite pas à fredonner quelques mesures de "La donna è mobile" sur le plateau du journal ! 
Maître Gims a un point commun avec Michel Polnareff : il se cache toujours derrière d'imposantes lunettes. Et quand Laurent Delahousse lui demande de les oter, il s'exécute mais se cache les yeux avec la main ! 

Bizarrement, je n'assume pas du tout ce succès. Je suis un peu timide

Maître Gims

Le rappeur a raconté son parcours hors du commun dans une autobiographie intitulée "Vise le soleil" (Fayard) et parue en octobre 2015. 

Je suis de ceux qui visent le soleil juste pour vexer la lune

Maître Gims, "Vise le soleil"
livre maitre gims