De La Soul offre tous ses albums au téléchargement

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 14/02/2014 à 17H12, publié le 14/02/2014 à 12H47
De La Soul (Posdnuos, Trugoy the Dove et Maseo)

De La Soul (Posdnuos, Trugoy the Dove et Maseo)

© Robbie Jeffers

A l'occasion des 25 ans de son premier album "3 Feet High and Rising", De La Soul offre tout son back-catalogue au téléchargement gratuit durant 25 heures, à partir de vendredi 11h du matin à New York (c'est à dire 17h en France) et jusqu'à samedi midi (18h en France). Une opération qui comble l'absence de la musique du groupe sur iTunes et annonce une brassée de nouveaux projets du trio.

Le téléchargement gratuit des six premiers albums du groupe, de "Three Feet High and rising" (1989) à "AOI Bionix" (2001), en passant par les géniaux "De La Soul is Dead" (1991) et "Stakes is High" (1996) , ainsi qu'un album de remix, instrumentaux et raretés, est proposé sur le site officiel de De La Soul du vendredi 14 février à 17h au samedi 15 février 18h (heure française).
De La Soul absent des plateformes

Pour quelle raison la musique de De La Soul n'est-elle pas disponible sur les plateformes légales comme iTunes ? En raison de l'abondance de samples tous plus obscurs les uns que les autres (souvent dénichés par le génial Prince Paul, quatrième membre du groupe à leurs débuts) que contiennent leurs albums, et qui n'ont souvent pas pu être "déclarés" en bonne et due forme. (Voir cet exemple édifiant extrait du premier album, l'interlude "Transmitting live from Mars" issu en partie d'un vieux disque pour apprendre le Français).

Il y a eu d'abord la difficulté à retrouver la myriade d'ayant droits de ces disques oubliés. Mais les changements de personnel incessants dans les maisons de disques et les termes vagues des premiers contrats de De La Soul n'ont pas aidé non plus, explique Posdnuos à Rolling Stone US. Des contrats signés à la fin des années 80 qu'ils ont souvent dénoncé par ailleurs comme étant iniques (ils ne touchaient que des miettes sur les ventes) et dont ils sont enfin libérés. 

De La Soul, qui fait partie de la vieille garde du rap, semble s'être inspiré cette fois de la jeune génération qui offre constamment sa musique sur le web afin de capitaliser sur les retombées (image, concerts, illustration sonore pour la publicité, merchandising) dans un monde où les disques ne se vendent quasiment plus.  Au fond, cela les change peu puisque Posdnuos, Trugoy et Maseo ont toujours été contraints de donner des concerts (notamment au Japon) pour nourrir leurs familles.
Une brassée de projets imminents

Cette opération est aussi une façon de se rappeler au bon souvenir des fans dans la perspective de leurs sorties à venir. De La Soul a en effet l'intention de poster plusieurs nouvelles chansons sur son site dans les prochaines semaines, et un nouvel album avant l'été. "You're Welcome", annoncé depuis un an, sera leur premier album studio depuis "The Grind Date" en 2004 (si l'on exclut les projets The Impossible Mission et  le parodique First Serve).

D'ici là, un EP 6 titres, dont les beats seront signés à 50/50 des légendes Dj Premier et Pete Rock, devrait voir le jour. "Preemium Souls on the Rocks" est annoncé pour le mois de mars.

Enfin, le groupe a été récemment faire un saut à Detroit pour poser ses rimes sur un beat inédit de J Dilla, le producteur de rap révéré disparu prématurément il y a huit ans. 2014 année du revival De La Soul ? Ils le valent bien.