Rixe à Orly : Booba et Kaaris écroués dans l'attente de leur procès

Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox
Mis à jour le 04/08/2018 à 15H50, publié le 03/08/2018 à 14H21
Kaaris (à gauche) et Booba (à droite) vont être jugés en comparution immédiate après la bagarre qui les a opposés dans un hall d'embarquement de l'aéroport d'Orly

Kaaris (à gauche) et Booba (à droite) vont être jugés en comparution immédiate après la bagarre qui les a opposés dans un hall d'embarquement de l'aéroport d'Orly

© A gauche © Léon Tanguy / MaxPPP - A droite © Hugo Marie / EPA / Newscom / MaxPPP

Les rappeurs Booba et Kaaris, interpellés mercredi à l'aéroport d'Orly après une bagarre ayant également impliqué des membres de leur entourage, ont été jugés vendredi en comparution immédiate au tribunal de Créteil. Résultat : ils ont été écroués dans la nuit de vendredi à samedi dans l'attente de leur procès qui a été renvoyé au 6 septembre.

À l'issue de leur audience en comparution immédiate, le président du tribunal correctionnel de Créteil a justifié sa décision par "l'animosité persistante entre les deux groupes" et le risque de nouvelles altercations. Les neuf autres prévenus dans ce dossier ont également été placés en détention provisoire.

Prise après environ deux heures de délibération, la décision a été accueillie par des cris de surprise et de colère. "Ça va être la guerre", a-t-on entendu dans le public. Les avocats des deux rappeurs ont aussitôt annoncé qu'ils feraient appel de leur incarcération

Reportage France 2 : C. Colnet, C. Weill-Raynal, M. Azor-Diawara, E. Defever, A. Jegat, G. Le Goff, T. Le Hec, A. Berthiau, F. Goncalves, M. Bitton - Images : C. Lanot

https://videos.francetv.fr/video/NI_1273475@Culture

Écroués dans des prisons séparées

Après deux nuits en garde à vue, Booba, 41 ans, et son ex-poulain Kaaris, 38 ans, sont donc retournés derrière les barreaux avec les membres de leur garde rapprochée soupçonnés d'avoir participé à la rixe qui a éclaté mercredi dans un des halls d'Orly. Accusés de violences aggravées, ils risquent jusqu'à 7 ans de prison. Une douzième personne qui avait également été placée en garde à vue a été libérée.

Afin d'éviter tout incident, les deux frères ennemis du rap français et leurs proches ont été écroués dans des prisons séparées : Kaaris à Fresnes (Val-de-Marne) et Booba à Fleury-Mérogis (Essonne), a-t-on appris samedi de source proche du dossier. Tous deux sont seuls dans leur cellule comme pendant leur temps de promenade, selon cette source. "C'est une mesure qui est prise pour les protéger", a-t-elle expliqué.
 
Mercredi après-midi, les clans des deux rappeurs s'étaient violemment affrontés dans une zone d'embarquement à Orly, sous les yeux de passagers éberlués, dont certains ont filmé la scène, abondamment relayée sur les réseaux sociaux.

Des coups de poing et de pied filmés par des passagers

Les vidéos montrent les deux rappeurs s'invectiver avant que la scène ne dégénère : échanges de coups de poing et de pied avant que l'altercation ne tourne à la bagarre générale. Une dizaine d'hommes s'affrontent alors au milieu des voyageurs et dans une boutique de duty-free.
 
La rixe a entraîné de légers retards de vol et la fermeture temporaire du hall d'embarquement où elle a eu lieu. Aéroports de Paris a déposé plainte pour "trouble à l'ordre public avec préjudice d'image et financier", ainsi que "mise en danger de la vie d'autrui", la bagarre ayant empêché la mise en place d'un périmètre de sécurité autour d'un bagage abandonné, a indiqué un porte-parole à l'AFP.
 
Une deuxième plainte a été déposée par Air France qui a chiffré à 8.500 euros son préjudice dû aux retards subis par plusieurs de ses appareils, a-t-on appris de source proche du dossier.
 
Enfin, le gérant de la boutique de duty-free, qui a également déposé plainte, a lui fait état de 54.000 euros de dégâts, selon cette même source.

Les deux rappeurs se renvoient la balle

Par avocats interposés, les deux rappeurs se sont rejeté la responsabilité de la rixe. Selon Arash Derambarsh, l'un des avocats de Kaaris, ce dernier "a été pris à partie par Booba qui a insulté son enfant et sa femme. Puis ils se sont tous rués sur lui". "Du grand n'importe quoi", a répondu sur BFMTV l'avocat de Booba, Yann Le Bras.
 
Les deux rappeurs se rendaient chacun de leur côté à Barcelone, où ils devaient se produire mercredi soir.
 
Booba s'est déjà battu en 2013 avec le rappeur La Fouine, à Miami. En 2014, c'est un autre de ses rivaux, Rohff qui avait violemment agressé un vendeur distribuant la marque de vêtements de Booba dans une boutique parisienne, des faits qui lui ont valu une condamnation à cinq ans de prison.