Bagarre entre Booba et Kaaris à Orly : gardes à vue prolongées pour les rappeurs

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/08/2018 à 08H55, publié le 01/08/2018 à 17H56
Les rappeurs Kaaris (G) et Booba (D)

Les rappeurs Kaaris (G) et Booba (D)

© Dominique FAGET / AFP

Booba et Kaaris se sont violemment affrontés mercredi dans une salle d'embarquement de l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne). La bagarre a également impliqué des membres de leur entourage et a provoqué des retards de vols et la fermeture temporaire d'un hall. Au lendemain de cette altercation, la garde à vue des deux rappeurs français a été prolongée, a-t-on appris jeudi après-midi.

À l'issue des incidents de mercredi, quatorze personnes au total avaient été interpellées et placées en garde à vue par la Police aux frontières, Booba et Kaaris ainsi que des membres de leurs entourages respectifs. Deux ont été mises hors de cause et relâchées jeudi matin.

L'altercation a eu lieu dans une salle d'embarquement du hall 1 du terminal ouest de l'aéroport de Paris-Orly. Deux gardés à vue ont été mis hors de cause et relâchés jeudi matin.

"Un petit nombre de vols a été retardé de 15 à 30 minutes au moment de la bagarre et le hall a été temporairement fermé", a précisé Aéroport de Paris à l'AFP, précisant qu'une plainte allait être déposée.

Une source proche du dossier a indiqué à l'AFP que la garde à vue des deux rappeurs avait été prolongée. Une deuxième série d'auditions était en cours, avec "vraisemblablement une confrontation" entre les deux rappeurs, selon l'un des avocats de Kaaris.

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, en marge d'un déplacement au Mont-Saint-Michel, a rappelé qu'assurer la sécurité de "quelques millions de passagers" à Orly était "compliqué". "Alors si des rappeurs qui, en plus, si j'ai bien compris sont père et fils spirituels, pouvaient éviter de s'interpeller", et de "provoquer l'embouteillage de tout un aéroport, ce serait bien", a-t-il dit devant la presse, se félicitant de leur placement en garde à vue.

 

Bataille rangée dans un magasin de duty free

Dans des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux par des passagers, on voit des hommes se battre entre les rayons d'une boutique et dans les couloirs d'une salle d'embarquement de l'aéroport, très fréquenté en cette période estivale. Des dégâts ont été occasionnés dans une boutique de duty free dont le responsable devait porter plainte, selon une source aéroportuaire.

Une enquête pour violences volontaires en réunion a été confiée à la Police aux frontière (PAF), qui a auditionné mercredi soir une première fois les personnes interpellées.
 
Les deux rappeurs se rendaient chacun de leur côté à un concert à Barcelone, a indiqué une source aéroportuaire. Le conflit qui les oppose est de notoriété publique. Booba l'a évoqué dans une interview aux Inrockuptibles en février dernier.

Booba, 41 ans, et Kaaris, 38 ans, se connaissent depuis 2011, époque où Booba était déjà l'un des plus célèbres rappeurs français. Booba l'avait invité à participer à sa compilation "Autopsie 4" et lui avait demandé de rapper sur "Kalash" dans son disque "Futur" en 2012. Une collaboration que Kaaris qualifiera de "détonateur" pour sa propre carrière.

La guerre entre Booba et Rohff a brisé leur amitié

Mais c'est la guerre avec un autre rappeur, Rohff, qui brisa leur amitié, Booba reprochant à Kaaris de ne pas l'avoir soutenu dans son différend avec Rohff. Rohff, avec qui Booba entretient une rivalité féroce, a été condamné en novembre dernier à cinq ans de prison pour des violences aggravées commises en 2014 dans la boutique parisienne de vêtements streetwear de la star du rap, "Unküt", une condamnation dont il a fait appel.

Originaire d'Issy-les-Moulineaux (Haut-de-Seine), Booba est le premier rappeur à avoir rempli en solo la salle de Paris-Bercy. Le 13 octobre prochain, celui qui totalise 2,5 millions d'albums vendus doit donner un concert dans la U Arena de Nanterre dont la capacité (40.000 places) est deux fois supérieure à celle de Bercy.

Son rap évoque des histoires de rue avec des textes souvent violents et crus. Son dernier disque intitulé "Trône", datant de décembre 2017, a reçu un très bon accueil de la critique.

Kaaris est quant à lui un des fers de lance du "rap hardcore". Il compte quatre albums à son actif dont le dernier, "Dozo", est sorti en novembre 2017. Originaire de Sevran, en Seine-Saint-Denis, il s'est révélé en 2013 avec "Or Noir". Avec quatre albums et une réédition, il a vendu près de 500.000 disques.