Quincy Jones s'excuse pour ses propos contre Michael Jackson et d'autres

Par @Nijikid
Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 23/02/2018 à 18H46, publié le 23/02/2018 à 18H26
Le musicien et producteur Quincy Jones en juin 2016.

Le musicien et producteur Quincy Jones en juin 2016.

© Nils Jorgensen/Shutters/SIPA

Ces dernières semaines, le producteur et musicien de légende Quincy Jones semblait en roue libre. Dans deux interviews, il avait multiplié les propos virulents à l'encontre de Michael Jackson, des Beatles ou de Marlon Brando. Il vient de s'en excuser publiquement après s'être fait remonter les bretelles par ses six filles.

"Le vomi verbal est inexcusable", affirme Quincy Jones

Il y a quelques jours, "mes six filles (dont je suis au-delà de fier) m'ont pris à part pour une "intervention familale" surprise en raison des choses idiotes que j'ai dites dans deux récentes interviews" et "j'ai retenu la leçon !", écrit Quincy Jones, 85 ans, dans un très long tweet qui tient lieu d'excuses publiques.

"Même à 85 ans, il apparait que le "vomi verbal" et les médisances sont inexcusables", poursuit Quincy Jones. "Je m'excuse envers toutes les personnes que j'ai pu offenser, et particulièrement envers mes amis qui sont toujours avec moi aujourd'hui, et ceux qui ne le sont plus." Mais "l'une des choses des plus difficiles de cette situation c'est que cette médisance a contredit le véritable message que j'essayais de faire passer concernant le racisme, les inégalités, l'homophobie, la pauvreté..."

S'il précise avoir arrêté de boire il y a trois ans, le producteur légendaire n'explique pas en revanche pourquoi il s'est lâché de la sorte. Il n'offre surtout aucun démenti à ses propos.

Le long tweet d'excuses de Quincy Jones

Michael Jackson, les Beatles et Marlon Brando

Dans deux interviews publiées coup sur coup ces dernières semaines dans Vulture (New York Times) et GQ, Quincy Jones avait tenu des propos sans filtre sur à peu près tout le monde.

Ainsi, selon lui, Michael Jackson était non seulement "machiavélique" mais il volait aussi des chansons. Les Beatles étaient "les pires musiciens au monde". Quant à Marlon Brando, "il était l'enculé le plus charmant de la terre. Il aurait baisé n'importe quoi. N'importe quoi ! Il se serait tapé une boîte aux lettres." Mais il se serait aussi fait selon lui James Baldwin, Richard Pryor et Marvin Gaye.

Si certains propos semblaient outrageux, certaines histoires de cette légende de la musique à la vie bien remplie étaient aussi, avouons-le, franchement savoureuses. Dans QG, il racontait notamment avoir acheté de la cocaïne à Malcolm X pour Lionel Hampton et son orchestre. Il se souvenait d'une entrevue tendue entre Prince et Michael Jackson. Et rapportait mille anecdotes concernant la véritable ménagerie animale de Michael Jackson, dans laquelle cohabitaient notamment boa constrictor, perroquet, chimpanzé et chat.

Désormais, celui qu'une de ses filles surnomme "LL QJ" (Loose Lips QJ) semble avoir fait voeu de rester bouche cousue.