Prix des Indés : un palmarès qui donne à voir la jeune garde musicale française

Par @Culturebox
Mis à jour le 17/10/2017 à 15H59, publié le 17/10/2017 à 10H39
Fishbach le 16 octobre à la Cigale lors du Prix des Indés : la chanteuse a obtenu le Prix de l'Album révélation de l'année.

Fishbach le 16 octobre à la Cigale lors du Prix des Indés : la chanteuse a obtenu le Prix de l'Album révélation de l'année.

© SADAKA EDMOND/SIPA

Sur la scène de la Cigale et sur Culturebox, on a assisté hier, le 16 octobre, à la remise des prix des Indés. Une soirée animée par Leïla Kaddour et Didier Varrod dédiée aux "indés", ces artistes produits par des labels n'appartenant pas aux majors. Neuf prix comme des révélations d'une jeune scène musicale française en pleine effervescence. A revoir sur France 4, le samedi 18 novembre à 23H50

Camille et Fishbach grandes gagnantes

80% : c'est un chiffre qui claque. Face aux majors, les labels indépendants représentent 80% de la production musicale française. Des artistes aussi différents que Christine and the Queen, Georgio, Vianney ou Jeanne Added sont des "indés".Cela illustre bien la richesse de cette production

Hier soir, le 16 octobre, sur la scène de la Cigale (et en direct sur Culturebox), ont été décernés les Prix des Indés. Camille et Fishbach, respectivement meilleur album et album révélation sont les grandes gagnantes d'un palmarès marqué par la diversité. "Ouï" paru chez Because de Camille annonçait en juin le retour d'une voix singulière, son album était rentré mi-juin en tête des charts et depuis Camille parcourt le monde. La preuve par sa video de remerciement postée depuis New York, où elle poursuit la promo de son album.

Fishbach, plus réservée, semblait tomber des nues à l'annonce de son prix. Pourtant depuis la sortie de "A ta merci", chez Label Entreprise, les compliments entourent cet album rétro années 80 aux teintes d'un Christophe, d'une Francoise Hardy ou d'Indochine, sortes de références. 

3e star montante de la scene française, Christine & The Queens a décroché le Prix de l'album export. Sorti il y a trois ans chez Because, "Chaleur humaine" a séduit l'an passé le public étranger. Son album s'est vendu à 1 million d'exemplaires dans le monde.

Le Prix des Indés 2017 à la Cigale

Sur la scène : c'est Rone

Le Prix du Live est revenu au producteur et Dj Rone, dont on attend le nouvel album début novembre pour sa création à la Philharmonie en janvier. Il a supplanté -M- en lice pour son concert "Lamomali" à la Salle Pleyel en juin, le rappeur Georgio pour l'ensemble de sa tournée 2017, mais aussi Gérard Depardieu pour ses représentations aux Bouffes du Nord, où il a chanté Barbara en février.

C'est Jean-Michel Jarre qui a remis le Prix à Erwan Castex. Passage de relais dans l'electro. Erwan a confié que son premier album électronique acheté fut "Oxygène" de Jarre. A son tour, Jean-Michel Jarre a invité Rone sur son dernier allbum, "Electronica 2".

Le clip c'est The Blaze

Le Prix Spécial du Jury a été décerné à Babx auteur du disque "Ascensions", le Prix de l'album audacieux à Group Doueh & Cheveu, celui du Petit label à Born Bad Records et enfin celui du Vidéoclip à The Blaze pour le single "Territory".