Michael Jackson : regardez la première bande annonce de "Leaving Neverland", le documentaire controversé

Par Culturebox @Culturebox
Mis à jour le 28/02/2019 à 15H59, publié le 21/02/2019 à 18H49
Michael Jackson et Wade Robson enfant dans le documentaire "Leaving Neverland" de Dan Reed.

Michael Jackson et Wade Robson enfant dans le documentaire "Leaving Neverland" de Dan Reed.

© HBO Documentary Films

Le documentaire "Leaving Neverland" revient sur la partie controversée de Michael Jackson, celle que les admirateurs du chanteur, musicien et danseur, préfèrent oublier : celle qui lui a valu de son vivant des accusations de pédophilie. Dans ce film, deux trentenaires racontent face caméra les abus sexuels qu'ils affirment avoir subis durant leur séjour dans le domaine du Roi de la pop.

Ce documentaire réalisé par Dan Reed explore les expériences séparées mais similaires de deux jeunes garçons devenus amis avec Michael Jackson alors qu'ils étaient âgés de 10 et 7 ans. James Safechuck et Wade Robson, âgés aujourd'hui de 40 et 36 ans, témoignent, ainsi que leurs proches, de leurs séjours à "Neverland", où ils disent avoir subi des attouchements sexuels de la part de la star, qui leur avait fait promettre de ne rien dire. Les deux hommes ont porté plainte, et les deux procédures ont été rejetées en 2017.

La brève bande-annonce du documentaire jette le trouble. Les deux hommes parlent de manière posée. "Tout le monde voulait rencontrer Michael ou être avec Michael. Et là il t'apprécie", raconte James Safechuck. "J'avais 7 ans et Michael m'a demandé : veux-tu venir à Neverland avec ta famille ?", se souvient Wade Robson. Il raconte ensuite cette merveilleuse expérience pour tout enfant que proposait Neverland, propriété californienne de Michael Jackson conçue comme un paradis régressif. Jusqu'à ce que le conte de fées se fissure.

Le documentaire en deux parties, montré en avant-première fin janvier au festival américain de Sundance, sera diffusé sur la chaîne américaine HBO les 3 et 4 mars. Les héritiers de Michael Jackson, mort en 2009 d'une surdose médicamenteuse, contestent ce film, qu'ils qualifient de "réédition de vieilles allégations infondées", "scandaleux et pathétique" dans sa volonté "d'exploiter" la star disparue.