Le groupe HER questionne le concept de frontière dans son nouveau clip, "Neighborhood"

Par @Nijikid
Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 22/02/2018 à 17H51, publié le 22/02/2018 à 17H16
Victor Solf de Her, en noir, au milieu des figurants du clip de "Neighborhood".

Victor Solf de Her, en noir, au milieu des figurants du clip de "Neighborhood".

© Saisie écran du clip signé Cédric Dubourg

La sortie du premier album du groupe rennais Her, prévue pour le 30 mars, se rapproche à grands pas. Après le somptueux "We Choose", premier single dévoilé en janvier, Her a publié jeudi le clip de "Neighborhood". Une chanson qui questionne le concept de frontière et fait encore grimper l'impatience d'un cran. Pour tromper l'attente, nous avons parlé au vidéaste, Cédric Dubourg.

Un clip fort avec une idée limpide

"Voisin de l'autre côté du mur/Qu'est-il arrivé à ta maison ?/ Nous vivons au milieu des roquettes", commence (en anglais) la chanson "Neighborhood". "Tu es mon voisin/Nous vivons à côté l'un de l'autre/On ne s'entend pas/ N'attendez pas un sauveur/Soyez juste un bon voisin", continue Victor Solf de sa voix soul qui semble charrier bien des blessures sur ce titre.

"Au début, quand Victor m'a expliqué le morceau, ça parlait de frontières au sens très large", se souvient le réalisateur de la vidéo Cédric Dubourg. "Il voulait un clip fort avec une idée qu'on puisse comprendre très vite. Ma base de travail c'était toutes ces photos de migrants vus ces derniers mois derrière des grillages. Puis est venue l'idée du mur où personne ne se voit de part et d'autre contrairement au grillage. Des personnes de sexe et d'âge différents, toutes habillées pareil, tentent de se retrouver. On a voulu un décor urbain et isolé, qui fasse un peu perdu. On a tourné dans le 91, à une heure de Paris et shooté tous les plans du mur avec une grue, un gros jouet pour le chef op' Romain Alary." 


Cédric Dubourg, qui travaille régulièrement pour la publicité, a aimé la créativité à laquelle a donné lieu le travail avec Victor Solf. Pour la réalisation de clips, "certains artistes te donnent juste le morceau avec carte blanche. D'autres sont hyper précis dans leurs demandes. Ce qui est agréable avec Victor c'est qu'il est force de proposition, il a des idées et collabore, tout en faisant hyper confiance." Au point qu'un second clip est actuellement en préparation avec le même réalisateur, "mais dans un autre exercice, avec un concept totalement différent".

Une tournée en Europe puis en Amérique du Nord

Le duo Her, qui s'est fait connaître en 2016 avec le titre "Five Minutes", repris par Apple pour l'une de ses publicités, était en plein travail sur son premier album lors de la disparition l'été dernier d'un de ses deux piliers, Simon Carpentier, des suites d'un cancer. Son partenaire Victor Solf, qui lui avait fait la promesse "de continuer coûte que coûte cette magnifique aventure", a terminé l'album seul, honorant ainsi la mémoire de son ami.

Cet album éponyme de Her est annoncé pour le 30 mars. L'album est accompagné d'une tournée européenne qui débute le 15 mars à La Rochelle et passe notamment par Rennes, Genoble, Nancy, Strasbourg, avec une date à l'Olympia le 25 avril et une au Jazz Café de Londres le 10 avril.

Victor Solf ira ensuite présenter le projet en Amérique du Nord avec une poignée de dates à San Francisco, Los Angeles, New York, Toronto et Québec.