Kate Bush fête ses 60 ans... Retour en musique sur une carrière lumineuse

Par @Culturebox
Mis à jour le 29/07/2018 à 20H38, publié le 29/07/2018 à 19H01
Kate Bush en novembre 2005

Kate Bush en novembre 2005

© EFE / Newscom / MaxPPP

Elle n'avait pas 20 ans quand elle a bouleversé le monde de la pop avec sa voix haut perchée, ses textes ardents, ses chorégraphies éthérées. Artiste complète, elle n'est que trop rarement montée sur scène, nimbant son étoile de mystère. Ce lundi 30 juillet, elle fête ses 60 ans. Retour subjectif, en chansons, sur le parcours d'une chanteuse authentique, inclassable et inégalée.

Catherine "Kate" Bush est née le 30 juillet 1958 à Bexleyheath, dans le Kent, dans le sud-ouest de l'Angleterre. Élevée dans une famille où les arts sont omniprésents, elle se met seule au piano à 11 ans, écrit ses premières chansons deux ans plus tard. À 16 ans, elle enregistre les démos d'une cinquantaine de chansons que sa famille envoie aux maisons de disques... sans succès. Une de ses cassettes atterrit entre les mains de David Gilmour. Fasciné, le chanteur et guitariste de Pink Floyd aide la jeune fille à enregistrer des maquettes plus professionnelles. Kate Bush a 19 ans et demi quand son premier album "The Kick Inside" sort le 17 février 1978, produit par le musicien Andrew Powell, ami personnel de Gilmour...
1
"Wuthering Heights" (1978)
"Wuthering Heights", tout premier 45 tours de Kate Bush, est sorti le 20 janvier 1978. Le texte s'inspire du roman éponyme d'Emily Brontë ("Les Hauts de Hurlevent" en français). la chanson se hisse à la première place des charts britanniques et y restera quatre semaines. "Wuthering Heights" demeure à ce jour le plus grand succès de Kate Bush.
Kate Bush : "Wuthering Heights" (Bush) - 1978
2
"The Man with the Child in his Eyes" (1978)
Second single de la carrière de Kate Bush (classé n°2 au Royaume-Uni, n°6 aux États-Unis durant l'été 1978), la chanson a été écrite par Kate Bush quand elle avait 13 ans.
Kate Bush chante "The Man with the Child in his Eyes" (Bush), extrait de l'album "The Kick Inside" (1978) dans une émission spéciale diffusée sur la télévision britannique pendant les fêtes de Noël 1979
3
"Moving" (1978)
L'album "The Kick Inside" regorge de joyaux musicaux. Le morceau d'ouverture, "Moving", qui débute sur un chant de baleine enregistré par le scientifique Roger Payne, en fait partie. La chanson est un hommage de Kate Bush à son professeur de mime Lindsay Kemp. Elle l'a interprétée lors de ses légendaires concerts au Hammersmith Odeon, à Londres, en 1979.
Kate Bush chante "Moving" (Bush) au Hammersmith Odeon, à Londres, en mai 1979
4
"Wow" (1979)
À peine quelques mois après le grand succès de "The Kick Inside", Kate Bush sort un deuxième album, "Lionheart", le 12 novembre 1978. La chanteuse ne voulait pas se précipiter pour lancer un nouveau disque, mais le label EMI en a décidé autrement. Résultat, l'album ne réitère pas le succès de son prédécesseur, et côté singles, seule la chanson "Wow", lancée en 45 tours le 9 mars 1979, atteint le top 20 britannique.
Kate Bush : "Wow" (Bush)
5
"Babooshka" (1980)
Mis en chantier après l'unique tournée de la carrière de Kate Bush effectuée au printemps 1979, le troisième album de l'artiste anglaise, "Never for Ever", sort le 7 septembre 1980. Il connaîtra un immense succès porté par l'un de ses titres-phares, "Babooshka". La chanson raconte l'histoire d'une femme qui, rongée par la paranoïa, décide de "tester son mari"... et finit par détruire leur relation. La chanson s'achève sur un sample de bris de verre réalisé avec un instrument très novateur pour l'époque, le synthétiseur Fairlight CMI.
Kate Bush : "Babooshka" (Bush) - 1980
6
"Army Dreamers" (1980)
Une valse délicate, un climat faussement léger pour une dénonciation de l'armée et de la guerre au travers du deuil impossible et du sentiment de culpabilité d'une mère dont le fils, soldat, lui est rendu dans une boîte en fer blanc... "Army Dreamers" est le troisième single extrait de l'album "Never for Ever".
Kate Bush : "Army Dreamers" (Bush) - 1980
7
"Breathing" (1980)
Morceau de bravoure de 5mn30, chanson de clôture de l'album "Never for Ever", la chanson "Breathing" en a été aussi le premier single. Le narrateur est un fœtus dans le ventre de sa mère, conscient des dangers qui le guettent, dans un contexte de menace ou de catastrophe nucléaire. En 1985, Kate Bush a offert cette chanson à un album réalisé au profit de Greenpeace.
Kate Bush chante une version acoustique et raccourcie de "Breathing" (Bush) en 1986 lors d'un gala de charité au Royaume-Uni
8
"Sat in your Lap" (1981)
"Sat in your Lap" est le premier single extrait de "The Dreaming", le quatrième album de Kate Bush, considéré comme son plus expérimental. Le texte de la chanson décrit une personne en quête éperdue de savoir, et qui exprime sa frustration. Le 45 tours est sorti le 21 juin 1981, bien avant l'album qui n'était pas encore fini. "The Dreaming" a été lancé le 13 septembre 1982. On y trouve d'autres perles comme "Suspended in Gaffa" ou "There Goes a Tenner". Si elle était coproductrice de "Never for Ever", la chanteuse a assuré seule toute la production de ce nouveau disque qui a reçu un accueil critique mitigé. Mais par la suite, le temps a rendu justice à "The Dreaming", régulièrement cité parmi les disques de référence de critiques musicaux, mais aussi d'artistes comme Björk.
Kate Bush : "Sat in your Lap" (Bush) - 1981
9
"Running up that Hill" (1985)
Portée par la somptueuse et sensuelle chorégraphie de son clip, la chanson "Running up that Hill" est le plus grand succès, en tant que single, de Kate Bush dans la décennie 1980. Le texte évoque les difficultés de compréhension entre un homme et une femme. Le 45 tours est sorti le 5 août 1985, en éclaireur de l'album "Hounds of Love" (sorti le 16 septembre 1985), chef-d'œuvre envoûtant qui comporte deux suites, chacune couvrant à l'époque une face du 33 tours, celle de la face B étant plus conceptuelle et introspective.
Kate Bush : "Running up that hill" (Bush) - 1985
10
"Cloudbusting" (1985)
Deuxième single extrait de "Hounds of Love", "Cloudbusting" dépeint la complicité entre le psychanalyste et scientifique autrichien Wilheim Reich (1897-1957) et son fils Peter, relatée du point de vue de ce dernier. Également inventeur, Reich prétendait avoir créé un "cloudbuster" censé pouvoir produire de la pluie. Arrêté pour ses diverses expériences, il est mort d'une crise cardiaque dans une prison américaine. Le clip, magnifique, a été réalisé par le cinéaste Julian Doyle et conçu par Terry Gilliam et Kate Bush. La chanteuse jouait le rôle du fils de Reich alors que l'acteur canadien Donald Sutherland incarnait le scientifique persécuté.
Kate Bush : "Cloudbusting" (Bush) - 1985
11
"Don't Give up", avec Peter Gabriel (1986)
En mai 1986, Peter Gabriel sort l'album "So", le plus grand succès de sa carrière. Le disque renferme un duo avec Kate Bush. Les deux artistes sont amis et se vouent une admiration mutuelle depuis des années. En 1980, la chanteuse faisait les chœurs - en français - de "Games without Frontiers", un titre du troisième album solo de l'ex-chanteur de Genesis. Quand Peter Gabriel a écrit "Don't Give up", chanson sur le chômage pendant la Grande Dépression aux États-Unis dans les années 1930, il souhaitait l'interpréter avec une artiste aux racines très américaines. Il a contacté Dolly Parton... qui a décliné l'invitation. Il s'est alors tourné vers sa vieille amie Kate Bush... Ce duo est devenu un classique.
Peter Gabriel et Kate Bush : "Don't give up" (Gabriel) - 1986
12
"The Sensual World" (1989)

Morceau d'ouverture de l'album éponyme de Kate Bush sorti le 16 octobre 1989, la chanson "The Sensual World" évoque Molly Bloom, personnage du roman "Ulysse" de James Joyce. La très belle mélodie du refrain, inspirée, elle, d'un air traditionnel macédonien, est jouée à la cornemuse irlandaise par le musicien Davy Spillane.

Kate Bush : "The Sensual World" (Bush) - 1989

 

13
"Moments of Pleasure" (1993)

Cette chanson bouleversante figure dans l'album "The Red Shoes", sorti le 2 novembre 1993, le dernier avant une pause de douze ans. Dans "Moments of Pleasure", Kate Bush évoque des souvenirs, des images et rend hommage à des amis, des proches disparus, dont des artistes. Dans la période qui a précédé l'enregistrement de l'album, la chanteuse a perdu sa mère, ainsi qu'un membre de son groupe. Par ailleurs, sa relation avec son compagnon a pris fin. Dans le clip, magnifique, la chanson démarre après 1mn20 d'un monologue inquiet : "Je suis déchirée entre ce que j'étais et ce qu'il va advenir de moi... Dans ces souliers, chacun de mes pas est lesté par la folie et me remplit de douleur et de confusion, avec la pensée que je ne suis pas moi-même..." Précisons que l'album "The Red Shoes", inspiré par le film éponyme ("Les chaussons rouges" en français) de Michael Powell (et à l'origine, par un conte d'Andersen), possède une dimension conceptuelle.

Kate Bush : "Moments of Pleasure" (Bush) - 1993

 

14
"King of the Montain" (2005)

Après une longue éclipse durant laquelle elle s'est consacrée à sa famille et à l'éducation de son fils Bertie, Kate Bush revient avec un double album fascinant, "Aerial", sorti le 7 novembre 2005. Comme pour "Hounds of Love" vingt ans plus tôt, "Aerial" se compose de deux parties distinctes, chacun des disques comprenant son titre propre. Il y a "A Sea of Honey" et "A Sky of Honey". "King of the Mountain" est le morceau d'ouverture du premier disque.

Kate Bush : "King of the Mountain" (Bush) - 2005

 

15
"Misty" (2011)

Extrait de l'album "50 Words for Snow", sorti chez Fish People, le propre label de l'artiste, ce conte étrange et poétique, relatant une rencontre amoureuse entre une femme et un bonhomme de neige, donne un aperçu du reste du disque. La voix de l'artiste se veut ici plus grave, mais l'inspiration et la magie opèrent toujours.

Kate Bush : "Misty" (Bush) - 2011

 

16
"And Dream of Sheep" (1985), dans une version live de 2014
Cette chanson poignante figure initialement dans l'album "Hounds of Love" de 1985. Kate Bush l'a reprise dans son tour de chant historique du Hammersmith Apollo de Londres en 2014 (sa première résidence après 35 ans...), immortalisé par un album live, "Before the Dawn". Et surtout, elle en a fait un clip crépusculaire... Mais qu'il était bon de la retrouver !
Kate Bush : "And Dream of Sheep" (Bush) - Le clip a été dévoilé en novembre 2016