Jain : les secrets de création de la pop star

Par @Culturebox
Mis à jour le 20/04/2016 à 13H16, publié le 20/04/2016 à 12H25
Jain 

Jain 

© PHOTOPQR/LE PARISIEN

A 24 ans, Jain est le nouveau talent de la scène française. Son premier album, "Zanaka", connaît un immense succès : il sera bientôt disque de platine. Dans "Le choix du 20 heures", France 2 a tenté de percer les secrets de sa musique et de son inspiration.

https://videos.francetv.fr/video/NI_683522@Culture

L'instrument de prédilection de Jain ? Une console audio-numérique qui lui permet de mixer des sons de tous les continents. Ainsi, dans sa chanson "Makeba", on trouve la respiration de Miriam Makeba, la chanteuse sud-africaine qu'elle adore, du sitar, cet instrument à cordes pincées indien et une partition de basse, plus occidentale. Trois continents dans un seul morceau. C'est cela, la "recette" de Jain : un savant métissage inspiré des voyages de la jeune globe-trotteuse. 

Un mélange de différents univers

En effet, la jeune artiste a parcouru le monde, au gré des mutations de son père travaillant dans l'industrie pétrolière. Dubaï, Pointe-Noire au Congo, Abu Dhabi, Paris... A chaque étape, elle s'est nourrie des rythmes et des mélodies locales. Des univers très divers qui ont forgé son style musical, mélange de pop, reggae, musique africaine, hip hop, folk, blues et électro. Fidèle à cet esprit nomade, son album a été écrit aux quatre coins de la planète. 

Un nom inspiré d'une religion indienne 

Même son nom est une invitation au voyage. Jeanne est devenue "Jain" grâce à une phrase qui l'a beaucoup marquée : "Don't be proud if you gain. Nor be sorry if you lose" (Ne sois pas fier si tu gagnes, ni désolé si tu perds). C'est une citation indienne de la religion jaïniste. Par une drôle de coïncidence, lors de son bac d'anglais à Abu Dhabi, elle est tombée sur un texte qui parlait des jaïns. Sans doute un signe !
 

visuel jain © France 2

Sur la route du succès

Nommée aux dernières Victoires de la musique dans la catégorie "album révélation", elle s'est fait souffler le trophée par Louane. Mais ce n'est que partie remise. Elle sera cet été à l'affiche de tous les festivals, en France (Musilac, Les Francofolies, les Vieilles Charrues) comme à l'étranger (Allemagne, Turquie, Grande-Bretagne, Belgique, Suisse, Hongrie). Et, en guise de consécration, elle sera le 28 novembre prochain sur la scène mythique de l'Olympia, à Paris. Jain, la globe-trotteuse caméléon, est partie pour un long voyage sur la route du succès.  
 

Jain : "Come"

 

Le premier album de Jain, "Zanaka"

Le premier album de Jain, "Zanaka"