"Imagine", la chanson pacifiste de John Lennon cache un brillant album

Mis à jour le 30/11/2018 à 19H04, publié le 30/11/2018 à 10H56
John Lennon en 1971

John Lennon en 1971

© AP/SIPA

En 1971, John Lennon chante "Imagine", un hymne pacifiste repris par le monde entier. Il figure en première position sur un album éponyme et cache plusieurs autres chansons de très grande qualité. "Jealous Guy", par exemple, devait figurer sur des albums des Beatles avant d'en être écartée.

En 1971, la guerre bat son plein. Chaque jour, les Vietnamiens recoivent les bombes US et les jeunes GIs tombent dans les rizières. La jeunesse du monde entier manifeste son opposition au conflit. Depuis deux ans, John Lennon et sa compagne, l'artiste contemporaine japonaise Yoko Ono, multiplient les manifestations activistes en faveur de la paix. Deux ans avant, le couple avait réalisé son "bed in for peace", recevant les journalistes dans son lit d'un hôtel de Montréal pour réclamer publiquement la paix dans le monde.

Quand "Imagine" est publié, les Beatles sont depuis l'année précédente de l'histoire ancienne. Après "John Lennon / Plastic Ono Band" le Liverpuldien sort son sixième album sans les Fab Four (en effet Lennon avait publié, du temps des Beatles, 3 albums expérimentaux et un album live à Toronto). A cette occasion, il renoue avec la première place dans les charts. La chanson "Imagine" symbolise à elle seule la conversion de Lennon au pacifisme, lui qui fut longtemps le prolo rebelle, toujours prêt à en découdre. Le couple fusionnel "Lennono" devient l'une des figures de proue des revendications pacifistes. En décembre suivant, les deux artistes publieront un single intitulé "Happy Xmas (War Is Over)", un disque accompagné d'une campagne d'affichage dans les plus grandes villes du monde. 

Reportage Laurent Hakim et Thierry Breton

Juillet 1971. L'album "Imagine" est le dernier que John enregistrera en Angleterre avant d'aller définitivement s'installer aux Etats-Unis où il sera assassiné en décembre 1980. Le studio est installé chez le couple à Tittenhurst Park. John commence à se remettre de la séparation des Beatles même s'il règle ses comptes avec son ancien compère Paul McCartney. Dans "How do you sleep ?" (enregistré avec la complicité de l'autre ancien Beatle, George Harrison), il tente de l'humilier en lui affirmant que "Yesterday" est sa seule bonne chanson et que ses compositions se réduisent à de la musique d'ascenseur ("musak"). Macca répondra quelques années plus tard à l'offense de son ex meilleur ami, avec la très belle ballade "Silly love songs", pleine d'une discrète autodérision. 
Yoko Ono et John Lennon le 26 mai 1969 lors de leur "bed in pour la paix" à Montréal

Yoko Ono et John Lennon le 26 mai 1969 lors de leur "bed in pour la paix" à Montréal

© VAGNINI BRUNO/SIPA

Pourtant à l'écoute de "Imagine", le son Beatles est bien là. D'ailleurs le magnifique "Jealous Guy" n'est autre que "Child of nature" composé pour l'album blanc et que le quatuor n'avait finalement pas retenu. Longtemps présent sur les enregistrements pirates, on le trouve désormais sur la version "DeLuxe" de l'album blanc complété de ce que l'on apelle les "Esher demos" du nom du lieu où vivait George Harrison et où ces bandes démos avaient été enregistrées.

Dans la même veine pacifiste qu'"Imagine", Lennon chante "I don't want to be a soldier". On est alors aux Etats-Unis en pleine contestation de la conscription pour la guerre du Vietnam, nombre de jeunes gens choisissant de se réfugier au Canada. Mais "Imagine" n'est pas seulement une oeuvre militante. Avec la très tendre "Oh my love", John chante son amour pour Yoko, l'omniprésente Yoko, celle que beaucoup de fans rendent responsable de la séparation des Beatles. Les paroles de John sont limpides : tout lui rappelle son amour et il aime vraiment pour la première fois. Cynthia a dû apprécier.

La chanson "Imagine", dont les paroles figurent ici, a été inspirée à John par un très court poème écrit par Yoko. Après des années de procédure, elle a finalement été reconnue coauteure en 2017. Aujourd'hui âgée de 85 ans, "la plus célèbre artiste inconnue du monde" comme la surnommait John a récemment enregistré sa version de la chanson. On a le droit de préférer l'originale.

Imagine

Imagine there's no heaven
It's easy if you try
No hell below us
Above us only sky
Imagine all the people
Living for today...

Imagine there's no countries
It isn't hard to do
Nothing to kill or die for
And no religion too
Imagine all the people
Living life in peace...

You may say I'm a dreamer
But I'm not the only one
I hope someday you'll join us
And the world will be as one

Imagine no possessions
I wonder if you can
No need for greed or hunger
A brotherhood of man
Imagine all the people
Sharing all the world...

You may say I'm a dreamer
But I'm not the only one
I hope someday you'll join us
And the world will live as one

John Lennon - Yoko Ono