Gush et Agnes Obel aux Nuits Secrètes, le festival des vrais noctambules

Par @Culturebox
Mis à jour le 04/08/2014 à 18H17, publié le 04/08/2014 à 18H15
Agnes Obel au Festival les "Nuits secrètes" avec son album "Aventine"

Agnes Obel au Festival les "Nuits secrètes" avec son album "Aventine"

© France 3 / Culturebox

Depuis 13 ans qu'il existe, le festival nordiste invite les musiciens à se produire autrement. En session acoustique, à bord d'un bus mystérieux, à la piscine, ou sur la grande scène, les Nuits secrètes mènent la danse jusqu'au petit matin avec une programmation éclectique et internationale. Gush ou Agnes Obel étaient parmi les noctambules en ce premier week-end du mois d'août.

Le principe du festival "Les Nuits secrètes" est inchangé depuis sa création. Mettre au coeur de l'événement la petite commune du Nord  Aulnoye-Aymeries, et proposer des concerts autrement. Pendant trois jours des bus embarquent des spectateurs-voyageurs curieux et téméraires vers une destination inconnue et insolite. Le public se laisse aller à l'étonnement, au déboussolement, parfois à l'émerveillement.

Reportage : C. Lépine / B. Théry / R. Gellée / V. Dusausoy

https://videos.francetv.fr/video/NI_150649@Culture

Ainsi, Gush, nouveau groupe pop né dans les Yvelines en 2010, plus habitué aux sets électroniques a embarqué le public dans un de ces fameux parcours secrets pour une session acoustique. "Mira", leur deuxième album vient tout juste de sortir. 
Agnes Obel, fée à la blondeur danoise a enveloppé d'une fraicheur évanescente la scène du "Jardin" laissant sa voix planer en toute intimité. "Aventine", son deuxième album est sorti en septembre 2013. 
La très grande originalité du festival "Les Nuits Secrètes" demeure dans la volonté des organisateurs de conserver la gratuité de la Grande Scène. Cette année de nombreux artistes s'y sont produits : Moriarty, Fauve#, Toybloid, ou encore Winston Mcanuff