Donna Summer, disparue en mai, entre au panthéon américain du rock

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/12/2012 à 19H30, publié le 12/12/2012 à 10H15
Donna Summer.

Donna Summer.

© AFP

La reine du disco Donna Summer , morte en mai dernier, va intégrer le prestigieux "Rock and Roll Hall of Fame", panthéon américain du rock, aux côtés des pionniers du rap Public Enemy, a annoncé l'institution mardi soir.


Donna Summer : "Last Dance" en live
Donna Summer s'est éteinte en Floride le 17 mai 2012 à 63 ans, des suites d'un cancer, après plus de quarante ans de succès.

Le groupe de rap Public Ennemy, riche de quelque trente années de carrière, est également admis dans la prestigieuse institution, alors qu'il est en train de passer doucement le flambeau à la jeune génération.

Parmi les autres nouveaux entrants, figurent les rockeurs canadiens de Rush, leurs homologues féminines de Heart, le bluesman Albert King, ainsi que l'auteur-compositeur Randy Newman, connu pour ses textes au contenu très social.

Randy Newman : "I love L.A." (1983)
Les producteurs Quincy Jones et Lou Adler, 79 ans chacun, recevront pour leur part le trophée Ahmet Ertegün, du nom du cofondateur du Rock and Roll Hall of Fame et fondateur de la compagnie Atlantic Records, disparu en 2006.

La cérémonie célébrant l'entrée de tous ces artistes dans l'institution basée à Cleveland, dans l'Ohio, dans le nord des Etats-Unis, se déroulera le 18 avril 2013 à Los Angeles. Ce sera la première fois qu'elle aura lieu sur la côte ouest des Etats-Unis depuis 1993. Les premières intronisations dans le Rock and Roll Hall of Fame ont eu lieu en janvier 1986.

Heart : "Alone" (Steinberg / Kelly), un grand succès de l'année 1987