David Bowie : son grand-père est mort sur le front de la Somme en 1916

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/01/2016 à 12H31
Robert Haywood Jones, grand-père de David Bowie

Robert Haywood Jones, grand-père de David Bowie

© France 3

Dans la Somme, le mémorial de Thiepval rappelle l'hécatombe de 72.000 soldats britanniques et sud-africains morts au combat en 1916. Parmi les noms gravés dans la pierre : celui de Robert Haywood Jones, grand-père de David Bowie mais aussi celui de George Butterworth, compositeur anglais réputé auquel Roger Waters des Pink Floyd est venu rendre hommage.

Reportage : L. Beunaiche / G. Payen / S. Guillemin / J. Houbron

https://videos.francetv.fr/video/NI_606628@Culture


Le mémorial de Thiepval dans la Somme est un lieu de mémoire. Les noms de plus de 72.000 soldats morts dans les combats de 1916 y sont gravés. Parmi eux, celui de Robert Haywood Jones qui aurait pu rester un inconnu parmi tant d'autres si les recherches mémorielles n'avaient permis d'établir qu'il s'agissait du grand-père de David Bowie, dont l'état-civil était David Robert Jones.


Pink Floyd : the Wall

Roger Waters, hommage aux morts de Thiepval (Somme)

Roger Waters, hommage aux morts de Thiepval (Somme)

© France 3
En mars 2013, un autre musicien célèbre est venu, lui aussi, rendre hommage à sa manière à ces soldats britanniques et sud-africains en particulier à l'un d'eux, George Butterworth, compositeur réputé en Grande-Bretagne. Dans la grisaille du petit matin, Roger Waters, le bassiste de Pink Floyd avait joué un émouvant solo de trompette.

Enfin, la présence de quelques personnages connus contribue à sortir de leur anonymat tous les morts de ces combats : gravée dans la pierre, une citation de la Bible, "Their name liveth for evermore" ("Leur nom vivra à jamais") a été choisie par l'écrivain Rudyard Kipling, lui-même père de l'une de ces victimes sans sépulture.
Une citation trouvée par Rudyard Kipling

Une citation trouvée par Rudyard Kipling

© France 3