David Bowie : l'hommage des fans à Brixton, New York, Paris et sur le Net

Par @Culturebox
Mis à jour le 11/01/2016 à 19H23, publié le 11/01/2016 à 17H42
Fan de Bowie devant son portarit à Brixton

Fan de Bowie devant son portarit à Brixton

© Tolga Akmen / ANADOLU AGENCY

Depuis l'annonce ce matin de sa mort, les hommages à David Bowie se multiplient. Ils sont unanimes à pleurer le talent de l'artiste. A Londres, à Paris et sur internet, les fans émus rendent hommage au génie créatif. Certains prennent leur guitare et postent sur le web leur chanson préférée de Ziggy.

A Londres, "tout le monde l'aimait"

Au pied d'une grande fresque colorée figurant le visage de David Bowie à Brixton (sud de Londres), les fans de la star décédée, toutes générations et pays confondus, défilent  pour exprimer une tristesse et une admiration allant bien au-delà de sa musique. "Tout le monde l'aimait. C'est un jour de tristesse", dit Julia, la petite quarantaine, venue en voisine de ce quartier populaire en voie de gentrification, où Bowie est né il y a 69 ans.

Elle prend une photo de la fresque, inspirée par l'album Thin White Duke, réalisée par l'artiste australien Jimmy C (James Cochran) peinte sur le mur d'un supermarché à Tunstall Road. "Il est toute ma jeunesse, le défi aux stéréotypes sur le sexe. Pour les gays, c'était une lumière qui nous guidait et nous donnait de l'espoir. J'ai deux filles, et elles l'adorent", souligne Charlie Rice, 66 ans, lunettes fumées et écharpe colorée qui travaille pour une organisation caritative.
Des fleurs devant le portarit de David Bowie © CHRIS RATCLIFFE / AFP

En France aussi

"C'est le genre d'artiste à la Michael Jackson, qui ne meurt jamais", "Une capacité à s'adapter à l'air du temps" "Une icône de la musique et de la mode", "Une influence majeure de la Pop". Ce matin dans les rues de Paris et de Lyon les mots ne manquaient pas pour dire l'impact de l'icône rock.

Reportage: D. Wolfromm, C.Guttin, MH.Bonnot, B.Parayre, P.Maire, I.Palmer

https://videos.francetv.fr/video/NI_599623@Culture

Emotion à New York, où il vivait

A New York, où le musicien anglais s'était installé dans les années 80, des larmes et des fleurs ont accueilli l'annonce de la mort du Thin White Duke. Des fans sont venus se recueillir devant sa maison de Manhattan, un bâtiment de briques rouges sur Lafayette street à Soho et y déposer fleurs et bougies.

Certains sont venus avant l'aube, sitôt après avoir appris la nouvelle. "J'étais une fan de toujours, mes amis aussi", raconte Michelle Lynn. "On voyait bien sur les photos qu'il était émacié, on était inquiets, mais vous ne pensez jamais que ça puisse arriver... C'était un artiste génial à tout point de vue, toujours en avance sur son temps." "Je suis désespérée, comme tout le monde", résumait Pénélope Bagieu, auteur française de Bande dessinée venue déposer un petit message, sur laquelle elle a écrit sobrement "Au revoir, David".

Déluge de posts sur internet

L'annonce de la mort de David Bowie lundi matin a généré plus de 3 millions de tweets dans le monde, un score "énorme", a indiqué Visibrain, la plateforme de veille Twitter, même si ce n'est pas un record pour le réseau social. Visibrain décomptait vers 12H30 plus de 3,16 millions de tweets autour des termes David Bowie et des hashtags #RIPDavidBowie, #Bowie et #DavidBowie.

A titre de comparaison la dernière cérémonie des Oscars a généré en cinq heures 5,9 millions de tweets et dimanche soir les Golden Globes ont généré 3,7 millions de tweets.

 

Les internautes musiciens ont aussi tout de suite voulu rendre hommage à leur idole en reprenant des chansons qui les ont marqués. Ils les ont postées par dizaines sur YouTube.

"Life on Mars " chantée par Helena Cinto :
"Eight Line Poem"

"The man who sold the world"

"Space Oddity"

"As the World Falls Down"

"Ziggy Stardust"