David Bowie : des Eurockéennes aux Arènes de Nîmes, souvenirs de concerts

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 12/01/2016 à 14H56, publié le 12/01/2016 à 12H06
Bowie à Bercy en 1996

Bowie à Bercy en 1996

© BERTRAND GUAY / AFP

David Bowie avait de nombreux fans en France. Il a donné des concerts mémorables dans l'hexagone. Des Eurockéennes de Belfort aux Arènes de Nîmes ou d'une petite salle de Talence à Clermont-Ferrand, les souvenirs affluent pendant que les disquaires sont en rupture de stock provisoire du dernier opus de Ziggy : "Blackstar".

David Bowie n'a chanté qu'une fois aux Eurockéennes, c'était en 1996. Le festival avait tout juste 8 ans et offrait une affiche de rêve : Lou Reed, les Red Hot Chili Peppers, Patti Smith, Nick Cave et... Mister Bowie qui clôt le festival sous une pluie battante.

Le concert a d'ailleurs failli être annulé comme le confirme Jean-Paul Roland le directeur artistique des Eurockéennes. Il a finalement eu lieu et "il y a eu une forme d'hommage de David Bowie aux gens qui attendaient trempés. Il avait un habit de lumière bleu ciel et il est venu réconforter les gens qui avaient attendu".

"David Bowie a hissé les Eurockéennes dans la cour des grands"

Quand il revoit les photos de ce concert, Jean-Paul Roland est ému "On voit bien la stature du gentleman toujours à l'aise... un synonyme de beau gosse". Avec le recul, un constat s'impose "En venant aux Eurockéennes, David Bowie nous a hissé dans les grands festivals européens".

Reportage: Emmanuel Rivalain, Denis Colle, Jean-Pascal Maujard

https://videos.francetv.fr/video/NI_600149@Culture

Le "Spider Tour" s'arrête à Toulouse

A Toulouse comme dans beaucoup de villes, les disquaires sont en rupture de stock provisoire du dernier album de David Bowie "Blackstar", sorti la semaine dernière. Mais les fans se sont aussi rués vers les vinyles, véritables objets cultes : "C'est un des artistes les plus difficiles à garder dans les bacs confie l'un d'entre eux, ce sont des classiques que tout le monde veut".

Benoît Binet, disquaire se souvient d'être allé jusqu'à Vitrolles en 1977 pour voir Bowie sur scène : "C'était assez froid parce que sa musique de l'époque était dans cette veine là. C'était tout blanc, il n'y avait pas de light show. C'était un peu glacial mais un bon concert".

Rien à voir avec le concert de1987 au Stadium de Toulouse.  Bowie y fait escale avec son "Spider Tour". 
Il ne reviendra plus dans la ville rose mais c'est un Toulousain qu'il choisit pour ses tournées en France. Alain Lahana va organiser une soixantaine de concerts dans l'hexagone entre 1989 et 2004. "On enchaînait les tournées d'une année sur l'autre au gré de conversations et cela d'une manière extrêmement simple"

Reportage : Mathieu Jarry, Xavier Marchand, IV3, Jérémy Martin

https://videos.francetv.fr/video/NI_600185@Culture

1997 : Bowie à la Médoquine de Talence !

En 1997, David Bowie va faire une étape en Gironde. ce n'est pas à Bordeaux qu'il va donner son concert mais à ...Talence dans la petite salle de la Médoquine. Bernard Cobert dit "Nounours" est organisateur de concerts. Ce 17 juin 1997 il réussit à faire venir la star dans cette petite salle remplie de 2500 fans. "C'est David Bowie lui-même qui a demandé à son producteur de faire 3 ou 4 dates en France dans des petites salles  de 3000 places maximum". 

L'acoustique laisse un peu à désirer mais Bowie va donner un concert de 2 heures couleur électro. Bernard Cobert en a encore les yeux qui brillent : "C'est un des meilleurs concerts que j'ai organisé en 40 ans. Un excellent souvenir".

Reportage: Jean-Claude Lacoste, Pascal Lécuyer, Corinne Berge

https://videos.francetv.fr/video/NI_600187@Culture

1997 : A Clermont-Ferrand "dès qu'il entrait sur scène il occupait tout l'espace"

19 juin 1997 David Bowie est à Clermont-Ferrand. Étonnamment, la Maison des Sports n'est pas pleine. Sébastien Bonnetot est musicien, il y était : "Il suffisait qu'il entre sur scène pour occuper tout l'espace. Il avait à peine besoin de jouer trois notes pour qu'il se passe quelque chose. 

Patrick Foulhoux, journaliste et fan de la première heure se souvient de Bowie le visionnaire : "C'était le seul artiste au monde à pouvoir sentir les courants à venir. Tout de suite il les intégrait et en faisait sa propre mixture".

Reportage : Charline Coca, Maurice Tiouka, Sébastien Bonnetot

https://videos.francetv.fr/video/NI_600255@Culture

Neil Conti, batteur de David Bowie aux Arènes de Nîmes en 2002

Le concert de David Bowie dans les Arènes de Nîmes en 2002 est encore dans toutes les mémoires des fans. Sur scène, à la batterie, Neil Conti donnait le tempo. Le musicien anglais, désormais installé à Montpellier a participé à l'enregistrement de 4 albums de la star. il se souvient : "David Bowie était un gentleman, très poli et très créatif. Il n'avait jamais peur d'essayer n'importe quoi dans nos studios et d'encourager les musiciens à chercher les idées. Il avait compris que nous, les musiciens, on joue mieux quand on est libre. Il n'avait pas peur de faire confiance". Cette confiance, David Bowie l'a transmise à Neil Conti. Dans son studio de Montpellier, il sait "qu'il n'y a pas de murs". Ce 14 juillet 2002, David Bowie avait offert 4 rappels au public des Arènes de Nîmes.

Reportage: Valérie Cohen-Luxey, Philippe Bard, Jean-Philippe Faure, Béatrice Barthe, Jean-Pierre Marin

https://videos.francetv.fr/video/NI_600151@Culture